François Gabart, un record exceptionnel

MACIF_lors de son arrivée à Brest
Photo: Jean Marie Liot

François Gabart a battu le record du Tour du Monde à la voile, ce dimanche 17 décembre 2017. Un record et un marin exceptionnels.

Fraçois Gabart a franchi la ligne d’arrivée de son tour du monde, au large de Brest, ce dimanche matin. Le skipper Macif a tout simplement pulvérisé le record de Thomas Coville, datant de l’année dernière. Il aura parcouru le Globe en 42 jours, 16 heures, 40 minutes, un temps exceptionnel. Parti le 4 novembre dernier, le skipper devait revenir avant le 23 décembre à 13 h 09 pour battre le record du tour du monde. Celui ci avait été établi, le 25 décembre 2016, par Thomas Coville, à bord de son trimaran Sodebo, en 49 jours 3 heures et 7 minutes. François gabart a battu le record de 6 jours, 10 heures.

Un tour du monde exceptionnel

Parce que oui, on peut effectivement parler d’événement exceptionnel. A une époque ou on tente de faire le buzz avec pas grande chose, ou tout est un événement, François Gabart remet une majuscule à ce mot. Et la voile ne fait pas exception. Quand chaque image publiée sur YouTube est qualifiée d’exceptionnelle, pour faire la buzz, François Gabart montre ce qu’est un record Exceptionnel.

Par ce temps impressionnant, ce record est exceptionnel. François Gabard n’osait même pas imaginer battre ce record avec 6 jours d’avance. Il l’expliquait encore, pudiquement, ce midi en conférence de presse. L’épreuve sportive, elle aussi, est exceptionnelle. Ce type de bateau, les trimarans ultim, sont des géants des mers. Ces derniers demandent une concentration extrême, à chaque instant, ainsi que des efforts physiques importants, non stop.

François Gabart, sportif de très haut niveau

L’autre chose à retenir de cet événement, est le niveau du skipper. Parce que François Gabart est un sportif de haut

François Gabart, skipper du Trimaran Macif, bat le record autour Tour du Monde en Solitaire en Multicoque en 42 jours,16 heures, 40 minutes et 35 secondes
Photo: Alexis Courcoux

niveau, un vrai professionnel de la mer, en plus d’être un aventurier. Et c’est là qu’il fait la différence.

François Gabart est un véritable professionnel. Avant de se lancer dans ce Tour Du Monde, il aura mis deux à préparer le bateau. Deux années à naviguer, à gagner des Transats. Ce programme avait un seul but, optimiser le bateau. Il explique que tant que son bateau n’était pas près, il n’était pas question de partir. Rien n’est laissé au hasard. François gabart fait parti de ces rares marins qui ne cassent pas. Alors, bien évidemment, tout peut arriver, mais on sent qu’il fait parti de ces sportifs pour qui la préparation est aussi importante que l’aventure. Et c’est un tempérament qui dénote parfois, dans le milieu de la voile sportive.

L’histoire des records du tour du monde en multicoque

1974 : Alain Colas (Manureva, trimaran de 21 m Manureva) : 169 jours après une escale.

1988 : Philippe Monnet (trimaran de 23,50 m Kriter Brut de Brut) : 129 jours 19 heures et 17 minutes après deux escales.

1989 : Olivier de Kersauson (trimaran de 23 m Un Autre Regard) : 125 jours, 19 heures et 32 minutes après deux escales.

2004 : Francis Joyon (trimaran de 29,70 m IDEC) : 72 jours, 22 heures et 54 minutes.

2005 : Ellen MacArthur (trimaran de 22,90 m B & Q – Castorama) : 71 jours 14 heures et 18 minutes.

2008 : Francis Joyon (trimaran de 29,70 m IDEC) : 57 jours 13 heures et 34 minutes.

2016 : Thomas Coville (trimaran de 31 m Sodebo) : 49 jours 3 heures et 7 minutes.



Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire