Les 6 gestes en situation d’urgence en mer

phare et voilier
[Total : 1    Moyenne : 3/5]

En situation d’urgence ou de difficultés sur un bateau, il est important de ne pas paniquer. Voici les 6 bons gestes pour assurer la sécurité.

En mer, on est loin de tout. En cas de situation de détresse ou d’urgence, l’équipage d’un bateau est obligé de compter sur lui-même, avant toute chose. Le plus important est de sécuriser l’équipage et de prévenir les secours, au mieux. Pour cela, il faut éviter de paniquer. Alors oui, je sais, c’est plus facile à écrire sur un clavier qu’à faire, en mer. Pourtant, conserver les bons gestes permet de conserver un esprit serein, à bord, et faciliter l’arrivée des secours. Voyons quels sont les bons gestes à avoir en cas d’urgence en mer.

Assurer l’équipage

La première chose à faire est d’assurer l’équipage. Chaque équipier doit être en mesure de passer ce moment le plus sereinement. Cela signifie que tout l’équipage doit porter son gilet de sauvetage et être attaché, grâce au harnais. Dans le même temps, tout le monde doit être équipé, en fonction de la météo (cirés, bonnet,…).

Rassurer l’équipage

Rassurer l’équipage est indispensable. Bien évidemment, je ne dis pas qu’il faut tenter de le rassurer avec des bonnes blagues. Non, rassurer l’équipage consiste à bien expliquer la situation, expliquer ce que chacun doit faire et les actions mises en place. Enfin, il est important de tenir les équipiers au courant de la situation, régulièrement.

Contacter le CROSS

Lorsque l’avarie a lieu, vous devez contacter le CROSS, par VHF, sur le canal 16. La VHF a le gros intérêt de pouvoir informer, dans le même temps, les bateaux naviguant sur zone. Si vous n’avez pas de VHF, vous pouvez les contacter avec votre portable, au 196. Mais franchement, investissez dans une VHF, même sur une petite embarcation. C’est le CROSS, et lui seul, qui organisera les secours et l’action de la SNSM, des pompiers ou des bateaux sur zone. A l’issue, un équipier devra rester en veille permanente.

bateau-snsm

Donner les bonnes informations au CROSS

Afin d’améliorer la prise en charge des secours, vous devez donner plusieurs éléments au CROSS.

  • Position GPS
  • Nom et description du bateau
  • Nombre de personnes à bord et leur état de santé
  • Nature de l’avarie
  • Demande d’assistance ou pas.

Organiser le bateau

En cas d’urgence, il est très important de sécuriser au mieux le bateau. Sur un voilier, cela consiste à ranger tout ce qui est inutile. Une urgence suite à la météo ou la casse d’un matériel, va entraîner des moments de précipitations. Il est donc important de sécuriser le bateau. En cas de météo ingérable, cela va consister à ranger les bouts, tout ce qui traîne sur le pont ou dans le cockpit et qui peut devenir un danger. Lors d’un démâtage, tout doit être coupé afin que ce qui est dans l’eau ne soit pas un danger

Tenir informé le CROSS de la situation

Après avoir contacté le CROSS, sur le canal 16, celui-ci vous demandera de débrancher vers un autre canal. Ceci vous permet de tenir le CROSS informé de votre situation, de façon régulière. Dans le même temps, cela permet aussi de l’informer de toute amélioration pour ne pas monopoliser les moyens d’intervention inutilement.



Ronan Yhuel
A propos Ronan 540 Articles
responsable de la publication de ce site. plaisancier du dimanche assumé, amoureux de la mer, de nos côtes et des voiliers.

1 Rétrolien / Ping

  1. secours en mer, SNSM. Coût et organisation d'une opération

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.