La cambuse du bateau

famille a bord d'un voilier au dejeuner

A bord d’un bateau, en croisière, manger est un moment important. On le sait tous, la mer ça creuse et manger est un moment de pause, en navigation, et un véritable plaisir en escale.

Cependant, cuisiner, sur un voilier, ce n’est pas cuisiner chez soi, ou vous avez tout sous la main: la batterie de casseroles, les condiments, les épices, les plaques de cuisson ou le four dernière génération. Sur un voilier, il faut compter avec l’espace restreint, l’environnement et l’impossibilité de stocker l’avitaillement idéal. Et la gestion de la cuisine et la cambuse sera d’autant plus importante si vous partez pour une longue croisière.

La cuisine.

Pour une vie à bord ou une longue croisière, la cuisine doit comporter un minimum d’éléments pourcuisine bateau que cuisiner ne soit pas une contrainte. Le plan de travail idéal doit comporter, au minimum, un frigo, deux éviers, une cuisinière deux feux équipés de rebords et serre casseroles ainsi que d’un four. Si sur des constructions à l’unité, cet espace pourra être prévu, pensez-y avant d’acheter un voilier de grande série. Le coin cuisine est un élément important à prendre en compte lors de l’achat d’un bateau. Sur un voilier, pensez à une cuisine qui vous permette d’être calé en cuisine. Une cuisine le long d’une coursive qui permet de se caler contre la banquette ou une cuisine en U bien pensée.
Pensez à la pompe à eau de mer pour économiser l’eau. L’eau de mer sera très utile pour faire la vaisselle, cuire les pâtes ou le riz,…

Le stockage.

Les rangements, dans la cuisine, sont aussi très importants. Ceux-ci devront être bien pensés. Des ranges bouteilles profond, des placards qui ferment bien et qui permettent de bien caler vaisselle, conserves, condiments,…Autant éviter de se retrouver avec tout cela au sol.

cuisine voilierSur les bateaux de grande série, notamment les voiliers, les rangements sont très souvent insuffisants pour une longue croisière (la priorité est souvent donnée à l’aspect location). Vous pourrez transformer une cabine en pièce de rangement et y garder un espace pour la cambuse.
Ces rangements devront ensuite être bien organisés. La priorité est de bien équilibrer le bateau. En effet, la répartition des poids exigera de ne pas stocker tout au même endroit. Ensuite, l’organisation devra prendre en considération le temps. Certains aliments périssable devront être accessible de suite quand certaines conserves, ou autres, pourront être stockés dans des endroits qui pourront être revu par la suite.
Pensez, enfin, que lors des escales, vous aurez à accueillir des visiteurs indésirables (insectes, charançons, Fourmis,…). Il est donc nécessaire de pensez à eux en ayant un maximum de boites hermétiques.
Visitez les forums, blogs de navigateurs, chacun a ses propres astuces souvent bien pensées et issues de l’expérience. Du filet pour y déposer les légumes, en escale uniquement, aux verrous sur les tiroirs en passant par des boites plastiques repliables et par les visites de grands magasins suédois…

Les denrées alimentaires.

Ails et oignons pourront être stockés dans des filets suspendus, dans un coin de la cuisine voir, à l’extérieur (sous la capote).
Pour les légumes, des tiroirs grillagés et bien aérés permettront une meilleure conservation. Pensez à des fruits et légumes qui se conservent bien et ne moisissent pas trop vite.
Pour les fruits, pensez aussi aux filets suspendus.
Les céréales, pâtes, riz, farine, sucre,…seront stockés dans des boites hermétiques voir, et c’est gratuit, dans des bouteilles d’eau en plastique….et c’est aussi une façon de recycler.

Pour le reste, faites preuve d’imagination, d’organisation et de rigueur afin de savoir ou tout est rangé, pouvoir prendre une conserve sans perdre une heure à tout remettre en place ensuite et tenez un état des stocks.



1 Commentaire

1 Rétrolien / Ping

  1. Une escale propre - Mers & Bateaux

laissez votre commentaire, donnez votre avis sur le sujet