Les meilleurs voiliers du chantier Gib Sea

Le chantier français Gibert Marine a été un des plus gros chantiers français. Il a produit certains des voiliers les plus importants de la plaisance française. Les voiliers Gib Sea ont aujourd’hui une réputation qui en fait des valeurs sûres du marché du bateau d’occasion. Retour sur ce chantier historique et sur les meilleurs voiliers Gib Sea.

Certains chantiers ont marqué l’histoire de la plaisance plus que d’autres. Cela est généralement dû à des patrons visionnaires, accompagnés d’architectes talentueux, mais aussi d’équipes de production capable, à l’époque, de remettre en question tout leur savoir-faire pour anticiper les évolutions techniques et rester innovants. Le chantier Gibert marine, et ses voiliers dont la célèbre gamme Gib Sea, fait partie de ces chantiers historiques, sans qui la plaisance ne serait pas ce qu’elle est aujourd’hui.

Histoire du chantier Gibert Marine

Le chantier Gibert Marine est né en 1972. Le chantier s’installe alors à Marans, en Charente Maritime… encore un. Le chantier arrive a une période ou le marché de plaisance est déjà en pleine ébullition.

Les grands noms du secteur comme les chantiers Mallard, Jouët, Quéré ou encore Wauquiez sont déjà bien installés. Les évolutions techniques sont en train de bouleverser le milieu de nautisme, grâce, notamment, à des patrons de chantier comme Maurice Edel et des architectes de talents comme jean Marie Finot, Henri Amel ou Philippe Harlé.

L’année 1972, c’est l’année de la sortie de voiliers comme le Romanée, le Super Arlequin, l’Edel 4 ou encore le Dufour 35. La plaisance connaît déjà de grands succès commerciaux. Mais le chantier Gibert marine va tout de suite se faire une place sur ce marché grâce à un premier succès. Le voilier Tequila. Ce petit voilier sportif, dessiné par Philippe Harlé va rapidement servir de tremplin, pour le chantier. S’en suivra le Flush Poker, qui connaîtra le même succès.

Publicité Gib Sea 1988

Dans les années 1980, le chantier va passer un cap avec la production de plusieurs voiliers de croisière, de doute tailles, qui vont trouver le succès auprès de nombreux plaisanciers. Je pense, notamment, à des voiliers comme le Gib Sea 28, le Gib Sea 26 ou encore le Gib Sea 77.

Au milieu des années 80, le chantier Gibert Marine fait appel à Patrick Dubois et Grégoire Dolto, les deux architectes du groupe Graal. Ensemble, ils vont lancer une gamme de petits voiliers confortables qui va rencontrer un gros succès.

Le chantier Gibert Marine va bien supporter la montée en puissance des futurs leaders comme Bénéteau, Jeanneau ou Dufour yacht. Le chantier gardera, très longtemps, une place de 3ème constructeur français. Certains de ses voiliers, dans les années 90, se feront une très belle réputation comme les Gib Sea 352 et 372. Cette place, il va d’ailleurs la garder jusqu’à la fin des années 90. Malheureusement, le chantier va avoir beaucoup de mal à passer la crise de la plaisance, de ces années. En 1995, le chantier, et toute la gamme Gib Sea, vont être racheté par deux investisseurs, les frères Van Gaver . Cependant, ces deux derniers n’arriveront pas à relancer le chantier. La gamme Gib Sea est alors rachetée par le chantier Dufour, sous le contrôle de Olivier Poncin depuis 1988.

Sous la période Dufour, la gamme Gib Sea va continuer à proposer quelques voiliers de croisière avant que la marque ne disparaisse, en 2004. Ce sera l’époque des Gib Sea 37 et Gib Sea 43.

Les premiers voiliers du chantier Gibert marine

L’histoire du chantier est indissociable de ses premiers succès. Parmi ces voiliers qui ont permis à Gibert marine de passer un cap, certains restent naviguent encore et fait la joie des plus anciens, comme des plus jeunes.

  • Tequila : le tequila est un des bateaux, avec le Flush Poker, qui a réellement lancé le chantier Gibert marine. Ce plan de Philippe Harlé est une évolution du voilier construit alors en bois, par le chantier Aubin. Le tequila de Gibert marine sera plus sage et construit en polyestere. 250 tequila sortiront du chantier de 1972 à 1979.
  • Gib Sea 28 : Le Gib Sea 28 sera produit à 380 unités, de 1978 à 1983. ce voilier, souvent acheté en version dériveur lesté est un excellent voilier de croisière côtière. Raide à la toile et simple à faire marcher, il est parfait pour des navigations familiales.
  • Flush Poker : le Flush Poker est un plan de Michel Joubert. Ce sera même son premier succès. Lancé en 1972, le Flush Poker sera produit à 150 unités, jusqu’en 1978. Il ne faut pas le confondre avec le Poker, qui possède la même carène, mais produit par Jeanneau. Le Flush Poker sera la star des plans d’eau, lors des régates estivales.

Les voiliers Gib Sea et la plaisance populaire

Gib Sea 262
Gib Sea 262
  • Gib Sea 68 : Le Gib Sea 68 a été construit de 1983 à 1985. ce plan Fauroux a été construit à 180 exemplaires. Ce petit voilier simple et amusant est encore très agréable, pour des plaisanciers recherchant un voilier à petit budget.
  • Gib Sea 76 : un voilier de 7,50 très confortable, marin et rapide. Un des meilleurs voiliers de sa génération. Il faut dessiné par le groupe GRAAL.
  • Gib Sea 242 et Gib Sea 262 : ces deux voiliers, dessinés par le même cabinet sont deux exemples de ce que doit être la voile populaire : Des voiliers simples et familiaux. Les polonais n’ont rien inventé, c’est bien Gibert marine qui a lancé le concept avec les Gib Sea 242 et 262.
  • Gib Sea 312 : ce plan Rob Humphreys n’a pas connu le succès de ses confrères. 8À voiliers ont été construits. Pourtant, le Gib Sea 312 est un excellent croiseur de 9 mètres, rapide, marin et très agréable à mener.

Les voiliers Gib Sea et la régate

  • Gib Sea Plus 80 : Ce plan Berret et Racoupeau a connu un succès commercial comme en régate. Près de 200 Gib Sea Plus 80 ont été produit. C’est un bateau économique et performant. C’est ce qui a fait son succès.
  • Gib Sea 302 : le Gib sea 302, dessiné par Michel Joubert et Bernard Nivelt va connaître un beau succès, de 1992 à 1996. Ce voilier va se faire de belles places entre trois bouées. Ce course-croisière à tous les atouts que recherche un plaisancier d’aujourd’hui.

Les voiliers Gib Sea et la grande croisière

  • Gib Sea 37 : ce voilier n’est autre que le Gin Fizz. Le chantier Gibert a racheté les plans et les moules à jeanneau. Le plan de voilure sera différent puisque le Gib Sea 37 sera gréé en ketch.
  • Gib Sea 105 et 106 : Voilà un bateau de grosse mer. Le Gib Sea 105 adore le mauvais temps. Il est raide à la toile, costaud et rapide au portant. Il a été dessiné par Michel Joubert et sera produit à 350 exemplaires, de 1980 à 1987. La version &06 propose deux cabines arrières.
  • Gib Sea 372 : Le Gib Sea 372 est un croiseur dessiné par Michel Joubert et Bernard Nivelt. Ce croiseur de 11 mètres est un voilier marin, confortable et vivant. Un bateau parfait pour aller chercher ce que se passe vers l’horizon.

7 réflexions au sujet de “Les meilleurs voiliers du chantier Gib Sea”

  1. En effet le chantier Gibert Marine faisait de la qualité. Pour preuve le DUFOURG GIB SEA 33 de l’année 2000 en troisième main est dans un très bon état, selon le rapport de l’expert lors de mon achat en janvier 2021, les hiloires et leur stratifié ont parfaitement résisté aux intempéries, sans aucune usure malgré les assises et chaussures en tous genres…. Le carré et la boiserie des portes et équipets n’ont pas bougé, la sellerie encore confortable. Bref un vrai plaisir de naviguer avec même s’il n’est pas des plus rapides. Bon vent et bon début de saison

    Répondre
  2. Bonjour Ronan,
    Quand vous parlez du « Téquila », il s’agit du « Téquila Sport » avec son pont flush deck ?
    J’ai été propriétaire d’un Téquila « classique » mais construit par le chantier AUBIN.
    Bonne continuation et merci pour vos articles

    Répondre
    • oui, tout à fait. Il s’agit bien du Tequila Sport ( je vais le préciser). E fait, le chantier a débuter en adaptant deux voiliers de croisière: le tequila, en tequila sport et le Poker, en Flush Poker.

      Répondre
  3. Je me permets une petite remarque. Ancien propriétaire d’un GibSea 76, mon bateau a brûlé en mer comme suite à un petit court circuit électrique semble-t-il, dixit les affaires maritimes. Cependant il a été noté que la mousse, collée sur les parois, qui entoure le bloc moteur n’était pas ignifugée ! Très bon bateau mais faites attention
    Bon vent

    Répondre
  4. Actuellement sur Brest et le Finistère , un Gib Sea 90 – truste les victoires et ceci depuis plus de 20 ans ( Aux mains de Gérard Liardet )

    Répondre

Répondre à Jacq Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.