Rénover le gelcoat de son bateau

voilier en carénage

Avec le temps, le gelcoat d’un bateau à tendance à vieillir, à jaunir. Il est cependant possible de rénover le gelcoat de son bateau. Explication.

Pour parler de la rénovation du gelcoat de son bateau, nous invitons, aujourd’hui, Florian Arneodo. Florian édite le blog Nautisme-pratique.com. En parallèle, il travaille dans l’entretien de bateaux depuis plusieurs années, dans le sud de la France. Il est régulièrement appelé par des professionnels. je vais donc lui laisser la parole…enfin, le clavier…. C’est parti…

Que ce soit dans le cadre de mon activité professionnelle (je suis spécialiste de l’entretien de bateau) ou sur mon blog , le sujet revient souvent car les bateaux en gelcoat finissent toujours tôt ou tard par ternir et nous voulons avoir de beaux bateaux n’est-ce pas? Je vous explique dans cet article comment rénover une coque de bateau en gelcoat, j’espère que cela vous sera utile.

Qu’est-ce que le gelcoat?

Le gelcoat (ou topcoat) est une résine de finition qui durcit au contact de l’air. Outre son aspect esthétique, il enveloppe et protège les structures constituées de matériaux composites comme les fibres de verre ou les fibres de carbone.

Grâce à ses bonnes propriétés mécaniques et sa haute résistance aux intempéries, il est utilisé comme couche de protection sur les coques de bateaux. Cela dit, malgré ses avantages évidents, le gel coat peut perdre son aspect esthétique et sa brillance au fil du temps. Il peut éventuellement se décolorer sous l’effet des rayons UV ou devenir mat sous l’effet de l’oxydation.

Certaines dégradations du gelcoat notamment l’usure naturelle, les fissures, l’ecaillement et le décollement, peuvent être à l’origine de graves problèmes d’étanchéité pouvant impacter la structure interne de la coque.

D’où l’importance de rénover votre coque de bateau en gelcoat dès les premiers signes d’oxydation. Dans le cas ou la coque de votre bateau est vraiment terne et oxydée, voici la procédure à suivre en 3 étapes !

Etape 1 : Ponçage du gelcoat à l’eau

Cette étape n’est pas nécessaire si la coque est dans un état correct même si elle a besoin d’un polissage. Pour le savoir, je vous conseille de faire un essai de polish. Si vous constatez que le brillant n’est pas totalement au rendez-vous, il faudra poncer.

Pour beaucoup de plaisanciers débutants, le ponçage est une opération un peu inquiétante, on se dit qu’on va rayer le bateau sans pouvoir récupérer la brillance. Et pourtant, il s’agit d’une technique facile et très simple à maitriser et avec la bonne méthode, c’est l’étape qui va vraiment booster le brillant de votre coque par rapport à un polish classique.

Le bateau doit être à sec car il impossible et surtout dangereux de rénover une coque en gelcoat lorsque le bateau est dans l’eau.

Pour commencer, il convient de bien nettoyer la coque du bateau afin de vérifier l’état du gelcoat. En cas de présence de fissures profondes ou de dégradation avancée, il faut procéder aux réparations nécessaires (voir : Comment faire une reparation de gelcoat soi-même?)

Mélangez un peu de nettoyant coque avec de l’eau dans un seau et utilisez une brosse souple pour nettoyer la coque avec cette solution. En cas de présence de moisissures ou de taches minérales, ajoutez un peu d’eau de javel à la solution de nettoyage.

Les taches difficiles peuvent nécessiter l’utilisation d’un savon plus concentré. Vous pouvez également utiliser un nettoyeur à haute pression mais assurez-vous de bien régler la pression d’eau et de prendre une distance assez suffisante pour ne pas endommager le gelcoat. Après le nettoyage, rincez la coque avec de l’eau douce et laissez-la sécher.

Pour assurer un dégraissage complet, essuyez le gelcoat avec un chiffon doux imbibé d’acétone ou de xylène. Si vous optez pour l’acétone, alors évitez un contact de plus de 30 secondes avec le gelcoat. Un contact prolongé avec l’acétone risque de faire ramollir le gelcoat.

Une fois la coque est sèche, vous pouvez commencer l’opération de ponçage. Le choix du papier abrasif doit être fait en fonction du degré d’oxydation du bateau. En règle générale, il faut utiliser le produit le moins agressif possible.

Utilisez une polisseuse pour effectuer le ponçage. Celle-ci devra être réglée à une vitesse très faible. Je vous conseille de travailler par section pour optimiser votre temps. Remplissez un spray d’eau et mouillez toute la section et le disque de ponçage aussi.

Commencez à poncer avec un disque de ponçage et un papier abrasif à l’eau fin de 800. Utilisez ensuite un papier 1200 et terminez avec un papier fin 2000. Nettoyez bien la coque pour enlever les poussières et les saletés résultant de l’opération. Le ponçage sert principalement à éliminer les dégâts causés par l’oxydation et les rayons UV.

Attention à ne pas trop insister non plus au risque de trop diminuer l’épaisseur du gelcoat.

Etape 2 : Polissage du gelcoat

Une fois que les dégâts causés par l’oxydation sont éliminés, vous pouvez passer à l’étape suivante : le polissage. C’est une opération simple qui permet de traiter les traces laissées par le ponçage et de remettre à neuf le gelcoat de la coque en lui donnant un aspect lisse et brillant. Bien réalisée, elle procure un effet similaire à celui d’une peinture de coque. C’est l’étape qui va vraiment redonner le brillant au support.

Pour commencer, appliquez un peu de pâte à polirépaisse sur le gelcoat avec un chiffon doux ou une micro-fibre. Travaillez de préférence par sections carrées d’environ 40 à 60 cm de côté puis frottez avec un autre chiffon.

Mais si vous en avez la possibilité, je vous conseille d’utiliser une lustreuse électrique avec un tampon en mousse assez ferme pour gagner du temps et corriger plus rapidement les défauts sur le gelcoat. Dans ce cas, il est préférable d’utiliser une lustreuse à mouvement orbital plutôt qu’une ponceuse conventionnelle. En outre, la vitesse de la machine doit être réglée à une vitesse plutôt basse. Recommencez plusieurs fois l’opération jusqu’à l’obtention la brillance désirée.

Si cette rénovation du gelcoat de la coque a lieu en été ou si la pâte du polissage est trop épaisse, je vous conseille d’utiliser le spray à l’eau pour humidifier la surface et ainsi faciliter le passage de la lustreuse. Une pâte à polir séchée est assez difficile à éliminer et c’est en insistant avec la lustreuse que l’on risque de “brûler” le gelcoat.

L’objectif est de faire disparaître toute trace de pâte à polir. A ce stade vous pourrez déjà admirer le fruit de votre travail, mais ce n’est pas terminé!

Etape 3 : Lustrage du gelcoat

La dernière étape dans la rénovation de votre bateau est d’effectuer un lustrage de la coque en gelcoat. Il est maintenant temps d’appliquer une bonne crème de lustrage qui apportera la brillance ultime et qui protégera davantage votre gelcoat contre l’oxydation.

Il existe de nombreuses crèmes de lustrage qui contiennent des agents chimiques agissant bien contre les effets de l’eau de mer et les rayons UV. Il faut juste s’assurer de choisir un produit adapté au gelcoat en place sur la coque de votre bateau.

Une fois que vous avez poli toute la surface de la coque, vous pouvez donc commencer à lustrer le gelcoat.

Comme pour le polissage, vous pouvez effectuer le lustrage soit à la main soit avec une lustreuse adaptée équipée d’un disque “peau de mouton”. Dans tous les cas, il faut étaler la crème sur le gelcoat et la laisser sécher pendant quelques minutes avant de commencer le lustrage. En outre, il faut travailler en mouvements circulaires afin d’éviter les rayures et la formation d’arêtes sur la surface du gelcoat.

Comme pour le polissage, l’objectif est de retirer toutes traces du produit, une fois que vous avez passé la lustreuse, utilisez une microfibre propre et essuyer de nouveau en regardant sous tous les angles à la recherche d’éventuels résidus.

Pour une protection optimale contre l’oxydation, vous pouvez appliquer une couche nano-céramique sur la surface du gelcoat. Cette solution a l’avantage d’offrir une meilleure résistance aux rayures et aux conditions atmosphériques.

Si la céramique ne convient pas, vous pouvez terminer avec une cire de protection adaptée qui va protéger temporairement (quelques semaine / mois) la coque en lui offrant un brillant supplémentaire et un effet déperlant.

Voilà, votre bateau a retrouvé maintenant tout son éclat d’antan ! Vous pouvez être fier de votre travail!

Rénovation du gelcoat : ce qu’il faut retenir

Malgré ses nombreuses propriétés mécaniques et sa résistance aux conditions atmosphériques, le gelcoat finit souvent par se décolorer sous l’effet des rayons UV et de l’oxydation. Heureusement, ce vieillissement naturel est réversible à l’inverse de la peinture.

Dans la plupart des cas, il suffit de rénover le gelcoat pour retrouver toutes ses propriétés protectrices. La restauration du gelcoat contribue également à améliorer son aspect lisse et brillant.

En définitive, la brillance obtenue par la rénovation du gelcoat peut durer 2 ans en moyenne. Pour redonner l’aspect du neuf à votre bateau, il faut restaurer à nouveau la coque. Cependant, si vous procédez à un entretien régulier, vous n’aurez pas besoin de faire un traitement en profondeur. Il suffira généralement d’effectuer un simple polissage de finition pour retrouver l’éclat et l’aspect lisse de votre bateau.

 

Florian du blog Nautisme-pratique.com



Soyez le premier à commenter

laissez votre commentaire, donnez votre avis sur le sujet

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.