First 29, un voilier plein de talent

Le First 29 est considéré comme une des références des voiliers de 8.50m. Retour sur un bateau capable d’offrir beaucoup de plaisirs.

Dans les années 80, le marché de la plaisance est en pleine ébullition. Les chantiers sont encore nombreux, innovent et lancent beaucoup de bateaux, tous les ans. Parmi les chantiers les plus prolifiques, on retrouve bien évidemment le chantier vendéen Bénéteau. En 1983, le chantier lance le First 29 pour remplacer le First 28, un très bon bateau mais un peu dépassé.

First 29, vers une nouvelle génération de First.

Le First 29 sort des chantiers Bénéteau en 1983. Il signe le début d’un renouvellement de gamme First du chantier vendéen. Exit la couleur beige des débuts, place à un look plus moderne. Le bateau est signé de l’architecte Jean marie Finot. L’objectif était de proposer un croiseur familial simple à naviguer et plaisant sous voile. A l’époque, cela signifiait encore voilier rapide mais confortable, simple à manœuvrer  et sécurisant. Ce nouveau First bénéficiait de plus de volumes habitables tout en conservant une ligne fine et élégante. Le maitre beau, lui, commençait à reculer.

Le First 29 est arrivé à une époque ou tous les chantiers proposaient un voilier de 8,50m. Les plus populaires étant l’Arcadia, le Kelt 8.50, le Gib Sea 84 et donc le First 29. Ce dernier était souvent comparé à l’Arcadia. En effet, les deux voiliers avaient le même caractère et les mêmes ambitions: Vitesse, capacité à faire de la régate tout en étant sécurisant pour une famille naviguant quelques semaines par an.

Le First 29 en navigation

Dès sa sortie, la presse nautique a été conquise par les qualités marines du bateau. Le First 29 est un voilier marin et rapide. Il assure de très belles moyennes à toutes les allures, quel que soit le temps.  Comme nombre de bateaux de l’époque, il aime le près et est capable de faire de belles remontées au vent. Dans le même temps, dès que le vent monte, le First 29 montrera toutes ses qualités marines. C’est un voilier qui aime la brise.

First 29 bénéteau
photo Bénéteau

Comme je le disais, le bateau est un croiseur familial. Si ce dernier est rapide, il est aussi sécurisant. Les manœuvres sont simples. Le cockpit est bien organisé pour naviguer en famille et en solitaire ou en équipage réduit, le First 29 sera simple à manœuvrer. Enfin, le bateau est stable et ne gîte pas trop.

First 29 sous spi
photo Bénéteau

Un voilier confortable

Le First 29 est un voilier de croisière. Il devait donc répondre à certains critères indispensables pour naviguer une semaine, voire plus, en famille. Là encore, c’est une réussite. Le voilier propose deux cabines séparées et fermées. Une à l’avant et une à l’arrière, classique. Ces dernières sont de tailles tout à fait correctes. La cabine arrière étant la plus grande. Elles demanderont un peu d’organisation, mais c’est assez logique pour des voiliers de 8 mètres de cette génération. On regrettera peut être un peu le manque de luminosité.

cabine arrière First 29 Bénéteau
photo Bénéteau

Le carré est vaste et bien organisé. Il pourra accueillir 6 personnes sans problème. Il est bien aéré. Le First 29 dispose bien évidemment d’une belle table à cartes près de la descente, faisant face au coin cuisine. Le seul bémol est le coin WC. Il semble, d’après certains retours, que celui-ci soit mal aéré. Des travaux à prévoir ?

Carrée Bénéteau First 29
photo Bénéteau

Enfin, le cockpit est bien organisé et sécurisant. Les passe-avants sont assez larges pour sécuriser le déplacement. Le plus est cette petite marche dans le tableau arrière. Cette dernière sera très pratique pour sécuriser le passage du bateau vers l’annexe.

Caractéristiques First 29

  • Longueur de coque : 8,70m
  • Longueur de flottaison : 7,50m
  • Largeur : 3,02m
  • Tirant d’eau : quillard : 1,68m ; Dériveur lesté : 1,05/1,80m
  • Poids : 3000kg
  • Lest : 1000kg
  • Surface de voile : GV : 17m² ; Génois : 29,50m².

Pour résumer, le First 29 est le voilier idéal pour naviguer en famille quelques semaines par an, voir beaucoup plus, tout en se faisant plaisir à la voile. Et pourquoi ne pas envisager quelques régates en Osiris ? Un bateau qui conserve une très bonne cote sur le marché du bateau d’occasion.

1 réflexion au sujet de « First 29, un voilier plein de talent »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

leo. Curabitur libero velit, tristique accumsan libero. id dolor. eget pulvinar