Robin Knox-Johnston, le skipper de l’histoire de la course au large

Robin Knox-Johnston sur suhaili
photo: robinknox-johnston.co.uk

Le britannique Robin Knox-Johnston est le skipper qui a le plus marqué l’histoire de la course au large, en Angleterre et dans le monde.

Robin Knox-Johnston est, sans doute, le plus grand navigateur britannique. Mais au-delà, ce marin hors pair a écrit l’histoire de la course au large, au même titre que des Peter Blake ou Eric Tabarly. Depuis le début de sa carrière, en 1968 sur le Golden Globe Challenge sur Suhaili, à la Route du Rhum, en 2014, Robin Knox-Johnston n’a jamais cessé de naviguer.

Robin Knox-Johnston est né en 1939, à Londres et vit ensuite à Liverpool jusqu’en 1957. A partir de cette date, et jusqu’en 1967, le marin sert dans la marine marchande et la Royal Navy. En 1965, il achète un plan Colin Archer, sloop de 32 pieds, à Bombay. Il ramènera son bateau, nommé Suhaili, en Angleterre, après un voyage de deux ans.

Entrée dans la légende

Le 14 juin 1968, il prend le départ du Golden Globe Challenge avec son voilier Suhaili, première tour du monde en

robin knox-johnston
photo: robinknox-johnston.co.uk

solitaire et sans escale. Sa bagarre avec Bernard Moitessier, parti deux mois plus tard, restera dans la légende de la course au large. Il arrivera, le 22 avril 1969, à Falmouth en vainqueur et héros, après 312 jours de mer.

Robin Knox-Johnston est le premier homme à effectuer un tour du monde en solitaire et sans escale.

Une carrière de Lord

Sa victoire sur le Golden Globe Challenge sera la première d’une longue carrière. Robin Knox-Johnston gagnera la Round Britain Race à deux reprises, en 1970 et 1974. Il s’accompagnera, souvent, de personnes de confiance, un peu comme Tabarly et ses équipiers (Kersauson, Lamazou,…). Il gagnera Le Cap Rio, en 1971 ainsi que deux étapes de la Robin_Knox-JohnstonWhitbread, en 1977, avec Les Williams et Peter Blake, comme équipier. Peter Blake et lui décrocheront le Trophée Jules Verne, en 1994, après 74 jours 22 heures 18 minutes et 22 secondes en mer.

En 2007, à 68 ans, Il participe à la Velux 5 Oceans Race et finit à la quatrième place , en étant le skipper le plus âgé à finir un tour du monde. Mais le marin ne sait pas s’arrêter et, en 2014, Robin Knox-Johnston, âgé de 75 ans, prend le départ de la transat en solitaire la Route du Rhum, qu’il finira à la troisième place dans la catégorie Rhum.

En 1995, il sera anobli, en reconnaissance de l’ensemble de sa carrière et de ce qu’il a apporté à la course au large et la voile en général. En 1994, lui et Blake seront élus Marin de l’année de l’ISAF. Robin Knox Johnston est le seul marin à remporté trois fois le titre de YJA Yachtsman of the Year.

l’histoire de la course, aussi à terre

Robin Knox-Johnston est aussi très actif à terre. Il prend une part importante dans l’organisation de la vie maritime, en Angleterre. Il sera président de la Sail Training Association de 1992 à 2001.

Pendant cette période, il sera aussi administrateur du musée national de la marine à Greenwich. A ce jour, il est administrateur du musée national de la marine des Cornouailles à Falmouth, où Suhaili, son premier voilier, est au mouillage.



3 Rétroliens / Pings

  1. Golden Globe Race, l'autre tour du monde - Mers & Bateaux
  2. Eric Tabarly, l'héritage d'un homme - Mers & Bateaux
  3. Golden Globe, le livre de Peter Nichols - Mers & Bateaux

laissez votre commentaire, donnez votre avis sur le sujet

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.