Golden Globe Race, l’autre tour du monde

The 2018 Golden Globe solo non-stop round the world Race will start from Les Sables d'Olonne France on 1st July 2018 and the yachts will return to the same port in March/April 2019

La Golden Globe Race partira le 1er juillet, des Sables d’Olonne. 18 skippers s’élanceront pour un tour du monde sans escale.

L’Agglomération des Sables d’Olonne se prépare pour le départ de la Golden Globe Race, le 1er juillet. La première course autour du monde, sans assistance et sans escale, revient après 50 ans. Cette course est rentrée dans l’histoire, tout comme certains concurrents comme Bernard Moitessier ou Sir Knox Johnston. Alors que de nombreuses animations sont au programme pour les spectateurs, les skippers se préparent à écrire une belle page de l’histoire de la voile en solitaire.

Les navigateurs peaufinent les derniers détails pour être fin prêts lors du grand départ du 1er juillet. Avant cela, ils célébreront le 50e anniversaire du départ de Sir Robin Knox-Johnston depuis Falmouth en 1968 lors la parade nautique « Suhaili 50e Falmouth ». Sir Robin, fera son retour à bord de son voilier Suhaili, et sera rejoint par deux autres voiliers de la flotte historique, Gipsy Moth IV de Sir Francis Chichester et Lively Lady de Sir Alec Rose, et par la flotte des 18 voiliers de la GGR 2018. Les festivités se tiendront à Falmouth Haven Marina du 11 au 14 Juin.

18 navigateurs représentant 13 nations sont inscrits pour cette aventure unique : France 4, Grande-Bretagne 3, Australie 2, et 1 pour l’Estonie, Finlande, Irlande, Inde, Italie, Pays-Bas, Norvège, Palestine, Russie et USA.

La course marquera le 50ème anniversaire de la Golden Globe du Sunday Times en 1968-1969. A cette époque, la course avait fait grand bruit. Lors de cette édition, les concurrents pouvaient partir des ports du nord de la France ou du Royaume-Uni. De plus les départs pouvaient avoir lieu entre le 1er juin et le 31 octobre. Neuf navigateurs prendront le départ de la course dont les Français Bernard Moitessier et Loïc Fourgeron. Un seul d’entre eux reviendra à bon port – Robin Knox-Johnston , sur son voilier Suhaili.

Moitessier, naviguant sur le bateau le plus grand et le plus rapide, Joshua, ne finira pas la course. Il fera demi tour, après le passage du Cap Horn. Il deviendra un mythe en commençant une deuxième circumnavigation, » pour sauver mon âme ».

23 Skippers déjà prêts

23 skippers sont déjà prêts pour le grand départ. 6 autres navigateurs sont encore à la recherche d’un bateau et/ou un sponsor. La France compte cinq participants et est le pays le plus représenté. On compte des grands noms comme Jean-Luc Van Den Heede et des habitués de la course au large comme Philippe Péché. Ce dernier sera sponsorisé par PRB, partenaire de Vincent Riou. Un sponsor habitué de la course au large.

Une course pour grands navigateurs

En effet, si la course semble vintage, au vu de l’âge des skippers et des bateaux, elle en a que l’apparence. Par exemple, les deux skippers ci dessus, navigueront sur un Rustler 36, un voilier de 11 mètres, de série et de plus de 30 ans. De plus, les skippers ne sont pas autorisés à transporter d’appareils électroniques et doivent naviguer à l’aide de sextant, de cartes papier et d’un chronomètre. Autant dire que cette course sera une véritable aventure, au même titre que le Vendée Globe et ses voiliers de la classe imoca, ultra modernes.

Une course internationale

Dans le même temps, les participaskippers de la golden globe racents viennent de nombreux pays. Si la France est bien représentée, les anglos saxons le sont aussi. Les skippers viennent de paus comme les USA, la Norvège, le Brésil, l’Irlande, la Russie. Des nouveaux visages sont arrivés comme Ertan Beskardes, un ressortissant britannique, né en Turquie, qui a acheté un Rustler 36 lui aussi. Le Commandant Abhilash Tomy, 38 ans, vient lui, de l’Inde. Il a construit une réplique du Suhaili. Tapio Lehtinen, 59 ans, vient de Finlande, et naviguera sur un Benello Gaia 36 de Sparkman & Stephens. Enfin, la britannique Susie Goodall sera la benjamine de la course du haut de ses 28 ans.

 

Don McIntyre, le président de la course, a déclaré: «Plus le départ est proche, plus les pressions financières et personnelles augmentent. Il est inévitable que certains participants abandonnent. 23 skippers sont néanmoins déjà sur le pont pour être prêts pour le départ aux Sables d’Olonne le 1er juillet prochain. Cela laisse également 7 places disponibles pour les retardataires. Étant donné qu’il ne reste que six mois, ce sera une tâche difficile pour certains. Le temps sera juste pour acheter un bateau et le remonter, puis terminer leur voyage d’essai de 2 000 milles. Le temps nous dira combien de ceux-ci arriveront au but.  »

Yannick MOREAU, Président Les Sables d’Olonne Agglomération a déclaré : «Les 12 nationalités présentes sur 14 soulignent la portée internationale de l’évènement. Ces 2 jours passés sur le littoral marque une première immersion sablaise avant le grand départ. C’est la seule opportunité de les avoir quasiment tous réunis aux Sables d’Olonne avant le 16 juin et le départ du 1er juillet.».

Le déplacement de la course aux Sables d’Olonne attire plus de sponsors

La marque française RALF TECH, est le nouveau sponsor de la course. L’horloger traditionnel, spécialisé dans les montres utilisées marines, devient le chronométreur officiel de la Golden Globe Race. Selon Don McIntyre : « Les skippers ne sont pas autorisés à transporter des appareils électroniques et doivent naviguer à l’aide de sextant, de cartes papier et d’un chronomètre. Le lien avec RALF TECH en tant que sponsor officiel est important pour les participants et l’événement. »

Parmi les autres nouveaux sponsors annoncés cette semaine, le groupe de construction PRB s’engage avec Philippe Péché. Mais il y a aussi Métier Intérim, qui a trouvé un accord avec son compatriote Antoine Cousot. Enfin, d’autres grandes entreprises comme DHL (Susie Goodall) et Matmut (Jean-Luc Van Den Heede) s’engagent sur la course.

Programme de la Golden Globe Race

14 juin: défilé nautique pour les 50 ans du Suhaili à Falmouth

Tout commencera par le rassemblement de la flotte de la Golden Globe 2018 à Falmouth au Royaume-Uni. Les bateaux y seront présents du 11 au 14 juin pour célébrer le 50e anniversaire du départ. L’occasion de fêter celui de Sir Robin Knox-Johnston, en 1968.  Ce défilé sera suivi de la Course caritative SITraN Challenge de Falmouth aux Sables d’Olonne.

16 juin – 1er juillet : ouverture au public du Village GGR aux Sables d’Olonne

La flotte GGR arrivera aux Sables d’Olonne à l’issue de la course caritative SITraN Challenge de Falmouth le samedi 16 juin. C’est à cette même date que le GGR Village ouvrira ses portes au public jusqu’au départ de la course le dimanche 1er juillet.
Des temps forts, des animations et l’accès aux pontons, durant toute la durée de l’ouverture du village, seront proposés au public.

1er juillet: départ des Sables d’Olonne

Enfin, symboliquement, le départ de la Golden Globe Race 2018 sera donné à partir d’une ligne marquée par Suhaili et Joshua. Deux bateaux qui symbolisent l’épreuve. Dans le même temps, c’est Sir Robin Knox-Johnston qui tirera le coup de canon depuis le pont du Suhaili.



Soyez le premier à commenter

laissez votre commentaire, donnez votre avis sur le sujet

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.