Yoann Richomme vainqueur de la Solitaire Urgo le Figaro

Yoann Richomme remporte sa deuxième Solitaire Urgo Le Figaro malgré la victoire d’Eric Peron sur la dernière étape.

Yoann Richomme rentre définitivement dans la cour des grands. Le skipper d’Hellowork-Groupe Télégramme remporte toutes les courses auxquelles il participe. Après la Route du Rhum, il s’octroie sa deuxième Solitaire Urgo Le Figaro, après l’édition 2016. Eric Péron remporte, quand à lui, la dernière étape de la Solitaire Urgo le figaro devant Armel le Cléac’h et Corentin Douguet.

Un beau finish

Eric Péron (French Touch) remporte la première étape de sa carrière de Figariste avec quelques minutes d’avance sur ses poursuivants. Un super finish pour cette course en mode régate. Si les trois premières étapes créées des écarts colossaux, le final à Dieppe renouait en ce début d’après-midi avec les infimes écarts auxquels la Solitaire nous a habitués.  38 secondes d’écart entre les deux premiers, 20 skippers en moins de 30 minutes, un peloton dense, bref du match jusqu’au bout des 500 milles de cette longue étape en Manche qui aura connu toutes les conditions. Du portant rapide, jusqu’en Angleterre, les finasseries de la Cornouaille, un retour vers le Cotentin avalé encore sous spi pour un regroupement général à la marque de Saint Marcouf lorsqu’Eole disparut du plan d’eau hier après-midi.

Un grand vainqueur

Yoann Richomme (HelloWork – Groupe Télégramme) a franchi la ligne d’arrivée de la 4e étape de la Solitaire URGO Le Figaro à la 4e place, à 12h21m57s, après 3 jours 20 heures 6 minutes et 57 secondes de course. Yoann s’impose sur la 50e édition de la Solitaire URGO Le Figaro pour la seconde fois après 2016. Le skipper de HelloWork – Groupe Télégramme signe une deuxième grande victoire en 7 mois, après avoir remporté la Route du Rhum Destination Guadeloupe en Class40 en 2018. 

Après sa victoire dans la première étape qui lui donnait une confortable avance sur de nombreux poids lourds du circuit, Yoann a su maintenir une partie de son matelas, même s’il voyait Gildas Mahé (Breizh Cola Equi’Thé) revenir à une heure dans son tableau à l’issue de la troisième étape. Sur les 500 milles qui séparaient cette année Roscoff et Dieppe, il n’a pas craqué et accroche une deuxième étoile à son ciré, comme douze skippers avant lui depuis la création de l’épreuve en 1970.

Au classement général provisoire, Yoann Richomme devance Gildas Mahé  qui signe un superbe retour au meilleur niveau après sa première étape ratée. Et c’est finalement Anthony Marchand (Groupe Royer Secours Populaire), lui aussi malheureux à Kinsale mais vainqueur de la troisième étape.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

elit. Praesent ipsum elit. venenatis tempus commodo felis