Bénéteau First 31.7, le digne successeur du First 30

Le First 31.7 est un des plus grands succès du chantier Bénéteau. Ce voilier de course-croisière reste un des meilleurs voiliers de sa génération. Retour sur ce bateau aussi sportif que confortable.

La course croisière fait partie de l’ADN du chantier Bénéteau. Le concept du pêche-promenade a permis au chantier des Herbiers de prendre sa place sur le marché de la plaisance. Mais ensuite, c’est bien les voiliers de course-croisière qui ont propulser le chantier au rang de numéro 1 mondial de la plaisance. On pense, notamment, aux grands succès du chantier comme le First 30, le First 29, le First 32S5 ou encore le First 31.7. Et c’est bien ce dernier qui nous intéresse aujourd’hui.

Histoire du Bénéteau First 31.7

L’histoire du First 31.7 commence dans la tête des dirigeants du chantier et du cabinet d’architecture Finot-Conq. L’objectif de Bénéteau est de remplacer le First 300. Le chantier n’a jamais lâché le segment des course-croisière de 9 mètres, avec le First 310, avant, et le First 32S5 encore avant. Mais voilà, la concurrence est rude. Jeanneau, avec le Sun Fast 32, et X yachts, avec le X302 ont les faveurs des régatiers et leurs bateaux plaisent. Mais ces voiliers de course-croisière commencent aussi à vieillir, ils sont sur le marché depuis le début des années 1993 pour le premier, et 1994 pour le deuxième. Le chantier Gib Sea, lui, n’a pas remplacé le Gib Sea 302.

L’idée du chantier Bénéteau est donc de reprendre une formule qui marche. Tout comme la carène du First 30 était issue d’un half tonner, la carène de son nouveau 9 mètre sera issue d’un voilier de course maison, le Figaro Bénéteau. Et le chantier ne part pas en terrain inconnu puisque cette carène est déjà utilisée pour le First 310 et l’Océanis 300. Le projet est alors lancé, et c’est comme cela que va sortir le Bénéteau First 31.7, en 1998.

Le bateau connaît un succès immédiat. Dès son lancement, en 1998, et ses premiers ronds dans l’eau, le bateau montre tous ses atouts entre 3 bouées. Le bateau est vite adopté par les passionnés de régate et course à la voile. En 1999, le First 31.7 est élu bateau de l’année.

Le bateau va plaire à une clientèle qui recherchait un bateau élégant, rapide, tout en étant confortable pour la croisière. Il va vite faire oublier ses concurrents comme le Sun Fast 32 ou le X302. Seul l’Elan 31 tentera de le distancer, mais sans la frappe commerciale du chantier français.

1500 First 31.7 sortiront du chantier Bénéteau de 1998 à 2010. Enfin, la carène du Figaro sera encore utilisée pour l’Oceanis 311 et l’Oceanis 323, quelques années plus tard.

Le First 31.7 sera proposé avec une coque blanche, jaune au bleue jusqu’en 2000. Il sera ensuite proposé en blanc ou gris. Il sera, en 2010, remplacé par le First 30 nouvelle génération, sans convaincre les plaisanciers. Jeanneau essaiera de riposter, de son côté, avec le Sun Fast 32i, mais sans succès.

Le First 31.7 en navigation

First 31.7
Photo: Bénéteau

Le First 31.7 est un voilier de course-croisière. Son tempérament sportif est bien là. Quelques éléments comme la barre d’écoute de grand-voile, en plein milieu du cockpit ne trompe pas. Le bateau est donc rapide et raide à la toile. Cependant, il faudra penser à réduire la toile assez rapidement ( optimisation de la surface de voile oblige). Le First 31.7 était proposé avec deux types de gréements ; classique et lac. Cette dernière étant peu diffusée.

Pour le lest, en fonte, il en est de même. Le bateau était proposé en version GTE( 1,90m) et en version PTE, très rare.

Le bateau est marin et pensé pour la régate comme pour la course au large. Aujourd’hui, on retrouve le First 31.7 aussi bien sur le Spi Ouest-France que sur la Transquadra. Il participe aux courses sous différentes jauges, IRC et Osiris, voire en classe, grâce à l’association de propriétaire.

Le bateau reste cependant simple à manoeuvrer, en croisière. Ce n’est pas une usine à gaz.

Un bateau aussi conçu pour la croisière

Carré first 31.7
Photo: Bénéteau

En effet, le First 31.7 est aussi un voilier de croisière. Il s’agit donc d’un bateau qui s’adaptera très bien à la croisière en famille ou entre amis. Le bateau est très bien fini, à l’intérieur. Plus les années passaient, plus le chantier proposait des boiseries claires. Le bateau est lumineux et permettra d’accueillir, sans problème deux couples, voire six personnes le temps de vacances.

Photo: Bénéteau

Le First 31.7 dispose de deux cabines doubles fermées, spacieuses et aérées. Le carré est vaste. Il permet d’accueillir 6 personnes sans que chacun soit assis l’un sur l’autre.

La table à carte est de taille très correcte pour un voilier des années 90. La hauteur sous barrot est suffisante pour un bateau de cette taille.

Fiche technique First 31.7

• Longueur hors tout: 9.61 m
• Longueur coque: 9.50 m
• Longueur flottaison: 8.80 m
• Largeur coque: 3.23 m
• Tirant d’eau mini (GTE) Fonte: 1.90 m
• Poids lest (GTE): 1 025 kg
• Tirant d’air (maxi): 13.90 m
• Déplacement lège CE: 3 750 kg
• Capacité carburant: 30 l
• Capacité eau douce: 160 l
• Puissance moteur: 21 CV

• Grand-voile 23.60 m²
• Génois (140 %) 28.90 m²
• Spi symétrique 70.36 m²
• I 11.87 m
• J 3.44 m
• P 10.80 m
• E 3.90 m

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.