Palma 30, la relève du catamaran de moins de 10 mètres pour naviguer partout

Le Palma 30 est un catamaran de moins de 9 mètres s’adaptant à différents programmes pour un budget serré. Un multicoque pour naviguer vraiment partout facilement.

Le marché du multicoque ne faiblit pas. Les catamarans ont toujours la cote auprès des plaisanciers. Le volume et la stabilité sont les deux grands atouts de ces bateaux de croisière. Cependant, ces voiliers sont de plus en plus grands. Cette montée en gamme a l’inconvénient de faire monter les prix et de rendre ces catamarans de moins en moins pratiques pour naviguer sur certaines côtes.

En Bretagne, par exemple, il ne sera pas toujours évident, de trouver une place de port à l’année, ou en pleine saison à Belle-Île ou à Groix. Dans le même temps, c’est l’occasion de retrouver les joies du mouillage forain. Bref, si les multicoques ont de gros avantages, ils ont aussi des inconvénients pour une utilisation en croisière côtière, programme de la majorité d’entre nous.

Il existe bien évidemment des catamarans de 9 mètres ou 10 mètres pensés pour la navigation côtière. Mais il n’est pas toujours évident de les rendre vraiment habitable sans faire de ces multicoques des mobiles-homes pas très jolis.

Et bien, j’ai une bonne nouvelle, le chantier WindPearl propose, prochainement, un catamaran qui devrait nous réconcilier avec le petit multicoque habitable. Il s’agit du Palma 30, un catamaran de 9,56m qui sera proposé en 3 versions différentes, de l’open à la version confort.

Palma 30, un catamaran élégant, à prix serré

Je dois bien vous avouer que quand j’ai reçu le communiqué de presse du chantier, je me suis dit que nous avions à faire à un énième chantier qui nous proposait un catamaran de luxe pour les sociétés de location ou les gros budgets. Que de préjugés de ma part….

Le chantier WindPearl propose déjà deux monocoques. Il est connu pour ses voiliers Ponza 35 et Ponza 60. Cependant, avec le Palma 30, le chantier s’intéresse aux multicoques de mois de 10 mètres, avec une certaine philosophie qui m’intéresse. En effet, nous avons à faire, ici, à un multicoque évolutif et familial pensé pour s’adapter à tous les programmes.

Le design innovant du PALMA 30 combine le savoir-faire de spécialistes complémentaires: d’une part le chantier Windpearl Yachts qui fabrique déjà la gamme PONZA de voiliers à terrasse centrale dessinés par Philippe Briand, et d’autre-part Nicolas Purnu, architecte naval très expérimenté dans les projets de catamarans pour avoir collaboré pendant de nombreuses années avec Marc Lombard sur ses designs de multicoques, et aujourd’hui basé à Lorient.

De la version Open à la version Grand Tourisme

L’intérêt de ce catamaran est qu’il peut s’adapter à différents programmes, suivant la version. Il est tout à fait possible de naviguer à la journée, le long de nos côtes, puis de passer une semaine ou deux bords avant d’envisager une navigation vers les Scilly ou la Galice.

Plan catamaran Palma 30

La version Open, pour un catamaran day-boat, est homologué en catégorie C quand les deux autres versions le sont en catégories B. A priori, il serait possible d’acheter la version Open et de l’adapter, par la suite, en version navigateur ou Grand Toursime.

Car c’est bien la version navigateur qui m’a semblé intéressante. Dans cette version, le Palma 30 propose :

  • 2 couchettes doubles à l’arrière
  • 1 cuisine dans une des coques
  • 1 salle d ‘eau dans l’autre coque
  • 1 jeu de voiles
  • Un moteur Hors Bord de 15ch avec réserve de 60l
  • 2 couchettes simples, sur option, à l’avant de chaque coque

Je trouve cet équipement largement suffisant pour une navigation familiale. Et le plus de ce catamaran est son budget : 140.000€. Nous sommes donc en présence d’un multicoque abordable ( toute proportion gardée, oui je sais…) et répondant au programme de nombre de plaisanciers. La nacelle est protégée par un roof et peut se fermer avec une capote revenant sur des arceaux.

Enfin, la version Grand Tourisme permet d’installer la cuisine sur la nacelle, juste à l’arrière du mat.

A bien y regarder, le Palma 30 pourrait être le digne successeur du Maldives 32. Ce que le chantier Edel avait tenté avec les Edel Cat 28.

Le Palma 30 est donc un bateau comme les aime Mers&Bateaux :

« Un voilier simple, marin et élégant pour découvrir les mers d’ici et d’à côté. »

Ce qu’en disent l’architecte et le constrcteur

Le bateau est construit en polyester. Les Fonds de coque sont en monolithiques et les flancs sandwich.

« Nous avons dessiné un bateau à la fois léger et confortable, capable de belles performances sous voiles tout en emmenant une famille de six personnes pour de belles croisières. La version Grand Tourisme est particulièrement étudiée pour fonctionner en autonomie avec sa grande cuisine, des panneaux solaires sur le roof central et un petit dessalinisateur en option » précise Nicolas Purnu.

« Les premiers PALMA 30 seront disponibles au printemps prochain. Réalisés avec soin en infusion et résine vinylester nos trois modèles facilitent une navigation rapide, sans gite, et souvent plus proche des côtes. Les passagers navigueront confortablement dans un environnement sécurisé par le franc-bord conséquent et le cockpit bien protégé de nos catamarans. » indique Jean-Noel Lebrun, fondateur de Windpearl Yachts.

Caractéristiques Palma 30

  • Longueur : 9;56m
  • Largeur : 5,35m
  • Tirant d’eau : 0,99m
  • Poids : 1850 à 2300kg
  • Voiles : 68m²
  • Moteur : HB 15ch
  • Architecte : Nicolas Purnu

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.