Les Micros, ces voiliers de 5,50m qui voient grand

Les voiliers de la classe Micro sont très populaires en France et en Europe. Ces petits voiliers de 5,50 mètres ont beaucoup apporté à la plaisance. Retour sur les grandes stars de ces petits voiliers.

La plaisance s’est développée, et est devenue réellement populaire grâce aux petits voiliers. Les Maraudeurs, Muscadet et autres Corsaire ont permis à de nombreuses générations de découvrir les plaisirs de la voile et la joie d’être sur l’eau. Parmi ces petits voiliers, certains ont connu un fort développement grâce à des passionnés qui ont réussi à structurer des flottes en créant des classes.

La création, en 1977, de la Classe Micro a entraîné le développement de la production de petits voiliers de 5,50 mètres. Ces voiliers ont connu un fort développement en Europe. Les passionnés ont créé des évenements sur toutes les mers et lacs du continent. Ce succès est dû, bien évidemment, au dynamisme de plusieurs générations de bénévoles qui ont su donner vie à cette classe. Mais la possibilité de participer à des régates et de naviguer en famille un peu partout, pour un petit budget, a aussi joué un rôle important dans ce développement de la classe.

Ces voiliers ont donc accompagné la plaisance en associant leur nom à ceux de grands architectes de la plaisance et des chantiers historiques comme Edel, Yachting France, Kelt marine,Bénéteau, Jullien ou Jeanneau.

Voiliers Micro, de la régate à la croisière familiale

Le grand intérêt de cette classe est qu’elle est capable de réunir sur un même plan d’eau des prototypes, comme des petits voiliers de régate et des petits croiseurs de série. Et c’est bien ces derniers qui nous intéressent.

En effet, la Micro Class réunit beaucoup de petits voiliers de 5,50 mètres très polyvalents. Ces bateaux offrent la possibilité de se faire plaisir sur l’eau tout en permettant à une petite famille de se balader sur l’eau en toute sécurité. Prenons l’exemple de l’Edel2. Ce petit voilier, penser pour la balade en famille, gagnera la Micro Cup en 1978, 12 ans après son lancement.

Bien évidemment, la croisière ressemblera plus à du camping côtier. Bien évidemment, ces petits voiliers seront plus enclins à naviguer dans des plans d’eau abrités et resteront au port quand le temps sera mauvais. Mais n’est ce pas là le programme de nombreux plaisanciers ?

Alors, retour sur les grandes stars de ces petits voiliers. Nous mettrons de côté les Cap Baba et autres Neptune 550, très typés régate pour nous intéresser aux grandes séries de petits croiseurs.

Corsaire, la légende des petits voiliers

corsaire-pichavant-voilier
photo Pichavant

Comment parler des voiliers de 5,50m sans parler du Corsaire. Apparu bien avant la naissance de la classe Micro, ce plan Jean-Jacques Herbulot est entré dans la légende de la plaisance. Depuis 1954, plus de 4000 unités ont été construites.

Ce petit voilier en contreplaqué a fait le bonheur de plusieurs générations et continue encore d’être fabriqué, parfois en polyester. Il possède sa propre classe et son association. Ce dériveur lesté est marin et plus sécurisant en mer que nombre d’unités plus récentes. Le bateau est toujours disponible et proposé par le chantier breton Pichavant.

Edel 2, tout une philosophie

Edel 2

L’Edel 2 est autre voilier construit bien avant la naissance de la classe Micro. Ce voilier dessiné par Maurice Edel lui-même est sortie du chantier en 1962. Plus de 2000 unités seront produites jusqu’en 1982. Un sacré succès.

L’Edel 2 a marqué la Micro Class en s’imposant dès l’édition de la Micro Cup 1978, 12ans après sa sortie. Le bateau a fait le bonheur des régatiers comme des petites familles. On le retrouve beaucoup sur les lacs de Savoie. C’est un bateau sécurisant. Attention, cependant, aux premières versions. N’oublions pas que Maurice Edel a été un précurseur de la construction polyester, avec les risques liés à l’innovation.

Challenger Micro, la référence

Challenger Micro

Le Challenger Micro est une des stars du circuit Micro. Dessiné par Jacques Gaubert, le bateau sera construit à partir de 1978, par le chantier Jullien. Ce petit voilier insubmersible a été produit à plus de 1000 exemplaires jusqu’en 2000.

Ce petit croiseur est aussi un excellent voilier de régate, très performant dans les petits airs et au près. Il est aujourd’hui un peu dépassé pour être compétitif mais reste un excellent bateau pour découvrir nos côtes. Son cockpit pourra sembler étroit et moins confortable que des unités un petit peu plus récentes.

Jouet 550, le meilleur compromis

Jouet 550

Le Jouet 550 est sans doute un des meilleurs Micro de sa génération. Dessiné par le cabinet Berret-Racoupeau, il sort du chantier Yachting France en 1980. Ce petit Jouet est le parfait compromis entre vitesse et facilité de manœuvre en famille. 154 voiliers seront construits jusqu’en 1984.

Il est des premiers petits voiliers à proposer un cockpit assez large avec une chaise, sur le tableau arrière intégré pour le moteur. Assez moderne pour l’époque. Le Jouet 550 est très rapide, dans toutes les conditions. Dans le même temps, il est très agréable à barrer et facile à mener, e faisant un bateau parfait pour la balade.

Kelt 5.50, un sacré succès

En 1978, le chantier breton Kelt Marine souhaite participer à cette compétition de Micro. Ce qui est une façon d’écrire son nom dans l’histoire des petits bateaux, après le Corsaire. Le chantier fait appel à Gilles Ollier, qui fait un passage éclair dans la plaisance, avant de retourner aux machines de course.

Le Kelt 5.50 sera construit à plus de 600 unités de 1978 à 1982. ce qui en fait un excellent succès sur si peu de temps. Le kelt est un petit voilier rapide et facile. Il aime moins le près quand l vent monte et que la mer commence à montrer les dents.

First 18, le plus marin

First 18 Bénéteau

Jean Marie Finot et le chantier Bénéteau ne pouvaient pas passer à côté de ses petits bateaux. Le First 18 sort du chantier vendéen dès 1970. Il sera construit à plus de 1000 exemplaires jusqu’en 1980. Contrairement à nombre de Micro, on le retrouve plus sur les côtes que sur les plans d’eau intérieurs.

En fait, le First 18 est loin d’être le plus rapide. On e retrouve peu dans les régates. Cependant, c’est sans doute un des bateaux les plus marins de sa catégorie. Il sortira en mer quand d’autres seront obligés de rester au port. C’est un bateau stable, marin et très confortable. Pour ne rien gâcher, il est même plus habitable que ses confrères.

Microsail, la star des régates

Jeanneau Microsail

Voilà une autre référence de la classe Micro, et toujours d’actualité. Lancé en 1979, par le chantier Jeanneau, et dessiné par Garry Mull, le Microsail est toujours proposé par différents chantiers. Ce voilier rapide n’a pas pris une ride est est toujours recherché.

Dès son lancement, il a surpris par son maître bau très reculé et sa carène plane. Il était, en fait, en avance sur sa génération. Le Microsail est une des stars des régates Micro. C’est un bateau vif, par petit temps, comme dans la brise. Il est assez simple à manœuvrer et saura s’adapter à la balade côtière.

J’oublie sûrement des voiliers plus confidentiels ou des prototypes capables de s’adapter à de la croisière côtière et du camping côtier. N’hésitez pas à les ajouter en commentaire.

9 réflexions au sujet de “Les Micros, ces voiliers de 5,50m qui voient grand”

  1. Apres un “maraudeur” (notre 1er voilier heureusement insubmersible:chavirage au mouillage dans les “kornats” sur un coup de “bura”! )de belles balades en “challenger micro” à travers l’Europe:
    le kerry (et le fastnet!), le rif et Tanger, le tour de corse au départ de Pise, les iles ioniennes, et 3 fois la côte dalmate jusqu’à Dubrovnik, juste après l’indépendance de la Croatie.

    Répondre
  2. Merci pour cet article. Je possède depuis 2014 un “Midget” 5,80, soit 30 cm de plus que cette classe. C’est en cherchant un micro que je suis tombé sur l’annonce. Plan de Georges Auzépy Brenneur, construit au chantier “La Prairie” près d’Angoulême, ce bateau a remporté de nombreuses récompenses et victoires en régates avant que sa fabrication ne cesse, du fait du retrait d’un actionnaire indélicat qui a coulé le chantier. J’ai essuyé des force 6 -7 du coté de la Teignouse en sécurité, et le Midget profitte de la moindre brise. et fonce, confortablement. Hélas je recherche un mât, ayant cassé bêtement ( ce n’est jamais intelligent!) le mien lors d’un transport.

    Répondre
  3. Bonjour,
    Au CNVV ( section voile de la MJC de Vaulx en Velin )on retrouve un certain nombre de ces merveilleux bateaux , 5 Neptunes ,7 Edel 2, 2 Microsails , 1 Kelt 5.50, 1 corsaire
    Notre club est situé au Grand Large à Décines à quelques centaines de mètres du premier chantier EDEL . Un certain nombre de ces bateaux participent aux régates organisées par les 4 club du lac ( CVLM ,CYVGL, YCD, CNVV) et aussi au Tour de France Micro. Merci pour votre article .
    Pierre

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ut luctus efficitur. justo Phasellus felis velit, ut id, ipsum consequat.