4 anciens voiliers de régate qui s’adaptent très bien à la croisière

Les voiliers de régates sont généralement des bateaux très techniques et peu adaptés à la croisière en famille ou entre amis. Certains voiliers, pourtant, sont tout à fait capables de s’adapter à ce type de programme et peuvent être d’excellentes opportunités pour un programme de croisière rapide.

Les stars de la régate sont généralement très recherchées. Leur carrière approchant à leurs fins, ces dernières sont souvent mises de côté et peu regardées. Vous l’avez compris, nous ne parlons ici, des skippers, dont la carrière est souvent à rallonge, mais de voiliers.

Certains voiliers de régate ont marqué l’histoire de la course à la voile. Certains ont été utilisés pour le Tour De France à la Voile, d’autres ont fait les beaux jours d’équipages passionnés de vitesse autour de 3 bouées. Derrière l’image du voilier technique, compliqué à géré et très sportif, se cachent souvent des bateaux très bien adaptés à la croisière. Certes, ces voiliers s’adapteront plus ou moins à un programme de croisière, certes, mais rapide, ou le plaisir de la voile passe avant le confort intérieur.

Parmi ces voiliers, 4 bateaux, Le sélection, le JOD 35, le First Class 10 et le Sprint 105, peuvent présenter de très belles opportunités pour l’achat d’un voilier d’occasion.

Pourquoi choisir un voilier de régate pour faire de la croisière ?

Avant d’évoquer ces voiliers, voyons pourquoi ces bateaux sont d’excellentes opportunités pour un programme de croisière.

Ces voiliers, programmés pour la régate et la course au large sont pensés pour naviguer par tous les temps. Dans le même temps, contrairement à certains croiseurs, sont prévus, et donc construits, pour un usage intensif. En effet, entre les différents programmes de courses et les entrainements, ces bateaux naviguent beaucoup plus qu’un voilier de croisière. Et ils naviguent dans des conditions météo souvent plus difficiles.

Ces pure « racer » sont, généralement, bien organisés sur le pont. Le pont et le cockpit sont optimisés pour faciliter les manœuvres, en équipage ou en solitaire. Cela peut être très utile en croisière.

A l’intérieur, ces voiliers sont souvent équipés et pensés pour accueillir du monde. Les espaces sont souvent moins cloisonnés, les finitions plus sobres et sommaires. Ce qui semble être un inconvénient peut vite s’avérer un avantage. Vous pouvez très bien réorganiser les espaces à votre envie. Ce qui sera plus compliqué avec un bateau de croisière. C’est même, quelque part, une façon de retrouver un esprit mer, qui a souvent disparu sur les bateaux de croisière.

Le seul point de précaution est celui de l’état du bateau. En effet, ces voiliers naviguant plus que les croiseurs, ils demanderont une attention particulière à l’achat. Une expertise est même recommandée.  Entre le gréement, le moteur ou l’accastillage, la facture peut vite monter. Sans oublier les œuvres vives. Attention aux talonnages.

C’est ce qui fait que ces bateaux sont souvent moins chers. Leur état et le désintérêt, de la part des mangeurs d’écoutes, pour ces bateaux dépassés peut permettre de faire de belles affaires.

Jeanneau Sélection 37

Jeanneau Selection 37
Photo Jeanneau

Le Sélection 37 est un des bateaux phares du Tour de France à la Voile. Il a été dessiné par le cabinet Joubert-Nivelt et construit par le chantier Jeanneau. 350 unités sortiront du chantier vendéen entre 1984 et 1990. Quoiqu’un peu technique, le Sélection peut être un voilier très agréable en croisière. Il est volumineux et sa double descente est plutôt pratique. Il pourra facilement accueillir 6 personnes.

carré Selection 37
Photo jeanneau

En équipage familial, il n’est pas si compliqué à manœuvrer. Il faudra surtout penser à réduire la voilure assez tôt et, éventuellement changer le gréement pour supprimer les bastaques. Bref, voilà un excellent voilier, rapide et marin, qui plaira aux amateurs de croisière rapide.

Longueur: 11,37m Largeur: 3,35m T.E.: 1,90m ; Poids: 3400kg.

Jeanneau JOD 35

JOD 35
Photo Jeanneau

Le chantier, a souvent réussi à imposer ses monotypes au Tour de France à la Voile. Le JOD 35 est de ceux-ci. Ce JOD 35, comme Jeanneau One Design, a été dessiné par un des meilleurs architectes de voilier de régate : Daniel Andrieu. Il a été construit à plus de 300 exemplaires, de 1991 à 1998.

carré JOD 35

Si le bateau demandera beaucoup d’imagination pour être adapté à la croisière familiale, c’est aussi l’un des plus faciles à mener et des plus rassurants. En effet, ce puissant bateau est raide à la toile et offre de belles sensations, même armé en condition de croisière. Côté aménagement, on peut imaginer installer une cabine avant fermée ou réaménager les larges couchettes arrière.

Longueur: 10,60m Largeur: 3,50m T.E.: 1,95m ; Poids: 3650kg.

Archambault Sprint 108

Voilà un bateau qui peu connu. Et pour cause, il n’a été construit qu’à 30 unités. Le Sprint 108 est un plan Joubert-Nivelt proposé par le chantier Archambault, de 1993 à 1999. Il est un peu la transition entre le Suspense, un gros Surprise, et les A31 ou A35. Le voilier a peiné à convaincre car voulant jouer sur tous les tableaux (régate, course au large et croisière). Et si les défauts de l’époque étaient les atouts d’aujourd’hui ?

En effet, le bateau propose une cabine avant fermée et 2 couchettes doubles à l’arrière. Là encore, l’intérieur est épuré et propose des aménagements simples et fonctionnels. En mer, le Sprint 108 est un voilier de portant très rapide et marin.

Longueur: 10,80m Largeur: 3,28m T.E.: 2,05m ; Poids: 4200kg.

Bénéteau First Class 10

Beneteau First Class10
Photo Bénéteau

L’objectif de Bénéteau, avec le First Class 10, était de proposer un gros Class 8 et, accessoirement, de faire concurrence au Sélection, du concurrent Jeanneau. Ce plan Finot, construit à 115 exemplaires, de 1982 à 1987. Si le résultat commercial n’est pas au rendez-vous, le bateau, lui, en est une une. C’est un bateau très rapide et très marin. Et en plus, il est élégant. Il sera sans doute plus technique que les autres.

beneteau First CLASS10
Photo Bénéteau

Côté aménagements, le bateau est plutôt bien fini et bien aménagé. 1Il propose 1 cabine fermée et deux couchettes arrière.

Longueur: 10,80m Largeur: 2,98m T.E.: 1,80m ; Poids: 2500kg.

X yachts, X99

X99 au près
photo X yachts

Le X99 est une des stars de la régate en Europe et aux USA. Voilà un bateau qui a été construit pendant 17 ans. 650 unités de ce plan Niels Jeppesen sortiront du chantier danois. Le X99 est un excellent voilier de croisière et de régate. Il faut bien reconnaitre que ce voilier 10m propose un volume intérieur qui s’apparente plus à un voilier de 8m. Mais quand on sait cela, on se retrouve avec un voilier assez simple à mener et très rapide.

carré x99
photo X yachts

Côté construction, vous n’avez pas grand-chose à craindre, la réputation du chantier est mondialement reconnue.

Longueur: 10,00m Largeur: 2,98m T.E.: 1,80m ; Poids: 2500kg.

Et vous, quels voiliers de régate auriez vous rajouté pour faire de la croisière?

Vous recherchez un voilier d’occasion?

Découvrez un nombre important de voiliers d’occasion dans notre rubrique annonces bateaux. Votre futur bateau y est peut être…

11 réflexions au sujet de “4 anciens voiliers de régate qui s’adaptent très bien à la croisière”

  1. un point non mentionne : la motorisation d‘origine souvent mal entretenu et sous dimensionnee pour une utilisation „croisiere“.
    toutefois il est possible de remotoriser en „upgradant“ dans mon cas le 2GM15 du jod35 a ete remplace par un 3YM20. malgre un cylindre de plus et un echangeur, il passe sur le berceau d‘origine.

    Répondre
  2. Bonjour Ronan,

    J’ai la possibilité d’acheter Bénéteau First Class 10 1984 vraiment très propre, qu’attendez vous par : »Il sera sans doute plus technique que les autres. » ca sera mon premier voilier et j’ai l’intention de faire de longue croisière en solitaire … Merci pour l’article et pour votre réponse.

    Gilles

    Répondre
    • Bonjour Gilles,
      C’est un bateau qui était pensé comme un pure régatier. C’est pour cela qu’il sera plus technique au niveau réglages, surtout seul. Mais c’est un avis personnel

      Répondre
  3. Bonjour,

    Je pense que mot « croisière » aurait due être défini.
    En effet, si pour de la croisière estivale, 2-3 semaines/an ou pour des WE prolongés je suis assez d’accord avec votre analyse, je le suis bien moins pour de la plus grande et plus lointaine croisière. Sans compter qu’il aurait aussi fallut définir un budget, bateau prêt et en bon état pour le programme envisagé.
    La réflexion sur un bateau à acheter m’a bien occupé l’esprit en 2015 et 2016.
    (55 ans, Régatier, Gérant de chantier naval, Moniteur-skippeur et entraineur de voile, Expert maritime)
    Mon programme et cahier des charges étaient :
    – Transat à destination des Antilles, Arc Antillais, Amérique du sud durant 3-4 ou 5 ans. Ensuite ? Polynésie ? États Unis et Canada ? Hummm….
    – Vie et travail à bord à l’année. (Initiation à la croisière et expertises)
    – Max 55 000 € (prêt à naviguer en solo).
    – 35′-38′
    – Bateau relativement performant.
    – Nav en solo

    J’avais envisagé le Sélection. Très peu cher à l’achat mais tous ceux que j’ai visité étaient en assez mauvais état et de nombreuses modifications étaient à réaliser, principalement au niveau du gréement : barres de flèche poussantes, bastaques supprimées ou optionnelles, couper la tête de mât, winchs self tailing, plan de pont et accastillage, voiles, réfection quasi totale de l’intérieur, électricité et électronique, etc…
    J’avais envisagé le JOD 35. Pas très cher à l’achat, bien accastillé mais intérieur peu agréable pour y vivre à l’année et cockpit peu protégé pour de la croisière.
    J’avais aussi envisagé le SPRINT 108. Mais le seul à vendre était trop cher pour moi, sans compter qu’il avait été utilisé très intensivement et en portait les séquelles : 2 Transquadra , 2 convoyages retour, 2 transats aller et retour en mode croisière rapide, nombreuses régates.
    En fin de compte j’avais trouvé un FIRST 38S5 qui semblait me convenir. Il s’est vendu la veille de mon RV pour le visiter. Grrrr….
    En fin de compte j’ai acheté un FIRST 41S5 en juillet 2017 !! (j’ai du, par contre augmenter mon budget max. à 60 000 €)
    Si je lui trouve plein de défauts mais aussi plein de qualités, je ne regrette aucunement mon choix. Si je le revendais maintenant, je ne vois toujours pas ce qui pourrait retenir mon attention dans mon budget, à part les FIRST 38S5 ET 41S5…

    Répondre
  4. Je suis propriétaire d’un First class 10.
    C’est un bateau très bien construit , aux qualités marines indéniables , et qui procure de belles sensation à la barre.
    Mon programme est exclusivement sorties à la journée et croisières à deux.
    Je navigue dans le sud espagnol et réalise souvent des traversées pour les Baléares , plus précisément Ibiza et Formentera.
    Le bateau est rapide , il m’est arrivé de faire des traversées à 10 nds constant ,
    J’ai débusqué mon bateau en Suisse, sur le lac Léman, en parfait état , très bien entretenu et accastillé, et en eau douce !
    Voilà ce que je peux dire aux futurs acquéreurs du First Class 10.
    Faites vous PLAISIR !!!
    Bon vent,
    Marcel

    Répondre
  5. Bonjour,

    On pourrait ajouter à cette liste le Bavaria 35 Match.
    J’en ai acheté un l’an dernier en méditerranée, parfaitement entretenu.
    C’est un bateau performant (presque trop toilé, mais il est facile de réduire et prévoir une voile d’avant pas trop grande) et très confortable pour la croisière classique d’été.
    Nous avons passé 4 semaines de rêve en Corse à partir de Marseille et recommençons cette année, destination les Baléares.
    Quel plaisir de pouvoir régler ses voiles précisément et d’être tout de suite à 6 noeuds dès qu’il y a un peu de vent!

    Répondre

Répondre à gilles otis Annuler la réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.