La caisse à outils, à bord de votre bateau. Le matériel indispensable

Bricoleur ou pas, un plaisancier doit toujours embarquer une caisse à outils, à bord de son bateau. Avoir quelques outils de bricolage permet d’entretenir son bateau le temps d’une escale, voire de répondre à certaines situations d’urgence. Alors quelles caisses à outils emporter avec vous, en mer, et quels outils sont les plus utiles ?

Lorsque je naviguais avec mon père, qui découvrait comme moi la mer, nous avons fait toutes les erreurs possibles, en mer, comme sur terre lors de l’hivernage du bateau. Lorsque nous devions faire une petite réparation sur le bateau familial, comme changer une poulie, revisser des boiseries ou autres, nous sortions toujours la fameuse boite plastique, sans couvercle. Certes, elle ne prenait pas beaucoup de place, mais le peu d’outils qu’elle possédait étaient rouillés et non adaptés à nos besoins. Je vous assure que j’en ai vu, des vis et boulons, tomber à l’eau ou dans les fonds de cale.

Depuis, avec quelques années d’expérience, et la maturité venant, j’ai appris à avoir une caisse à outils propre et remplie des bons outils. Bon, c’est vrai qu’il faut aussi remercier les voisins de pontons en escales ou au mouillage. Vous n’avez pas forcément besoin d’acheter des outils spécifiques, allez faire un tour dans le magasin de bricolage, près de chez vous, ou sur des sites de matériel de bricolage en ligne comme Fixami.fr

Les différentes interventions de bricolage et réparation, en mer

Avant de décider de ce que nous allons embarquer comme outils à bord du bateau, nous devons penser aux avaries que nous pouvons avoir, en navigation ou en croisière :

  • Avaries de moteur (moteur qui cale ou ne redémarre pas).
  • Travail sur gelcoat
  • Problèmes de petits accastillages qui cassent.
  • Avaries de gréement.
  • Problèmes électriques t électroniques.
  • Problèmes d’étanchéité
  • Avaries de voiles
  • Nettoyage bateau

En réfléchissant à ces différentes situations, nous pouvons déjà avoir une idée des principaux outils dont nous pouvons avoir besoin en mer. Mais au-delà des outils, nous pouvons aussi bien choisir notre caisse à outils

Les différents types de caisses à outils

Si vous ne voulez pas faire comme mon père et moi et prendre le terme « caisse » au sens propre, vous pouvez aussi opter pour une véritable caisse à outils, pensée pour cet usage.

Dans un premier temps, l’expérience me fait penser que votre caisse à outils doit être en plastique ou en tissu. Abandonnez l’idée d’une caisse métallique. Je le dis au cas où.

Dans un deuxième temps, je suis convaincu qu’une caisse à outils doit pouvoir être prise en main rapidement. Cet aspect n’est pas anodin. Si vous devez ouvrir votre coffre de cockpit ou descendre dans le carré et soulever les banquettes en urgence, vous devez pouvoir ressortir rapidement avec vos outils. Alors préférerez un petit modèle, avec poignée. Si vous devez partir longtemps et que vous avez de nombreux outils, vous pouvez très bien avoir deux caisses, une principale et une petite avec l’essentiel. J’aime bien aussi, les sacoches en tissu, elles ont plus légères.

Les outils essentiels à bord de votre bateau

Bien évidemment, si vous naviguez à la journée, le long de nos magnifiques côtes, il ne sera pas nécessaire d’embarquer un établi ou un atelier à bord de votre bateau. L’idée est de pouvoir être autonome en cas d’avarie et de répondre aux problèmes les plus récurrents.

Pour cela, optez pour des outils simples et robustes, qui ne rouillent pas. Dans le même temps, pensez aussi au fait que vous devrez aller bricoler dans des endroits improbables, dans les coffres de cockpit, derrière le tableau arrière ou encore dans la baille à mouillage. Vous aurez donc besoin d’outils adaptés  à ces situations. Voici une liste complètes des outils à embarquer:

  • Une scie à métaux, plus lames de rechange, et une scie à bois.
  • Une pince coupante, une pince à sertir et une pince à dénuder.
  • Une pince universelle.
  • Une pince coupe câbles pour le gréement.
  • Une pince étau.
  • Une petite pince a riveter.
  • Un mètre.
  • Un pistolet a colle.
  • Un marqueur.
  • Des serre joints .
  • Un couteau suisse, un couteau démanilleur type Wichard et un couteau multi-fonctions.
  • Un miroir au bout d’un manche pour accéder au endroits difficiles.
  • Une lampe torche et frontale.
  • Deux marteaux.

L’équipement supplémentaire pour faire face à toutes les situations

  • Des vis et des boulons de toutes sortes du 4 au 10.
  • Des rondelles inox et plastique.
  • Des rivets.
  • Un rouleau de téflon.
  • Du ruban auto vulcanisant.
  • Des gaines thermo.
  • De l’huile moteur.
  • De l’huile pour l’inverseur.
  • Tout le matériel de rechange des pièces moteur ( filtres, turbines, joints,…).
  • Un tuyau d’eau.
  • Des colliers inox toutes tailles.
  • Des colliers plastiques pour l’électricité.
  • Des joint toriques.
  • Un rallonges elec ( au moins 30 m).
  • Des multiprises et adaptateurs internationaux.
  • De la garcette (messagers,…).

Les outils pour l’accastillage, voiles et gréement

  • Du matériel de couture classique et voile.
  • Des écoutes et drisses de rechange.
  • De l’adhésif répare voile et spi.
  • Des poulies de rechange.
  • Des manille de rechange.
  • Des goupilles.
  • Des axes inox.
  • Du câbles galva ou , mieux, tresses dynema, cas de rupture de câble de gréement.
  • Des graisses et colles Colle epoxy en milieu humide voir immergé,de la résine epoxy + charge Résine polyester, Mastic Silicone.
  • Du tissus de fibres de verre.
  • Des chute de CP.
  • Graisse lubrifiant et moteur.
  • Graisse silicone.
  • WD40 .
  • Lubrifiant non gras.
  • Graisse a winch.

Penser au nettoyage

  • Vinaigre blanc.
  • Savon Noir.
  • Saint Marc.
  • Chiffons.
  • White Spirit.
  • Alcool.

8 réflexions au sujet de “La caisse à outils, à bord de votre bateau. Le matériel indispensable”

  1.  » j’en ai vu, des visses et boulons »

    tout simplement des vis, sans plus. Quant au boulon, peu de gens savent qu’un boulon est composé de l’assemblage d’une vis et d’un écrou.

    Répondre
      • Félicitations Pour votre site et les conseils toujours très pratiqueS et très simples Parfois on retrouve des solutions que l’on a trouvé et d’autres fois on apprend encore même après des décennies de navigationS Le plus souvent côtières merci

        Répondre
        • Merci Robert pour ce retour. Effectivement, ce blog est sans prétention mais apport juste une experience. n’hésitez pas à compléter le contenu avec vos propres retours, en commentaire 😉

          Répondre
  2. Bonjour et merci pour votre blog toujours intéressant et plein de trucs pratiques.
    Personnellement, je veille à toujours avoir un maillet plastique ou à défaut en bois. On imagine pas les dégâts que peuvent provoquer les bons vieux marteaux en acier !

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.