Le réglage des penons du génois d’un voilier en navigation

Les penons sont des bandes de tissu ou des brins de laine utilisés pour aider le barreur et l’équipier au réglage du génois, sur un voilier. Les observer permet d’optimiser le réglage de la voile, notamment au près.

Le réglage d’un voilier est important en navigation, et pas que en régate. En effet, affiner la forme et le réglage des voiles d’un bateau n’est pas réservé aux spécialistes de la régate ou de la course au large. Avoir des voiles qui prennent bien le vente et équilibrent le bateau est aussi important en croisière. Cela permet de gagner les quelques dixièmes de noeud qui nous permettront d’arriver avec le courant ou la marée au port.

Les penons de génois

Bien régler ses voiles permet aussi de gagner quelques degrés au vent, qui nous permettront d’optimiser notre bord en gardant bien notre cap. Pour nous aider à régler nos voiles, notamment nos voiles d’avant, il est possible de s’aider de penons. Les penons de génois sont des bandes de tissu ou des brins de laine collés à différentes hauteurs de la voile. Ces derniers permettent de contrôler l’écoulement de l’air, sur chaque bord du génois. Ils permettent de bien régler la voile au près.

En effet, le réglage des voiles est très important. Et il sera important, que ce soit par petit temps comme par gros temps. Il existe plusieurs outils pour régler la grand voile et la voile d’avant. Pour cette dernière, un génois ou un foc, il existe les penons. Ces derniers permettent à l’équipier d’évaluer le réglage de sa voile, depuis le cockpit. Les voileries en installent souvent, de série.

Turbulences et écoulement de l’air

Concrètement, une voile fonctionne comme une aile d’avion. Pour que la voile soit réglée de façon optimale, l’écoulement de l’air, de chaque côté de celle-ci, doit être parfait. Il ne doit pas y avoir de trous d’air. Il faut donc que l’air s’écoule de la même façon de chaque côté de la voile. Par conséquent, il faut donc éviter les turbulences pour optimiser le réglage de notre voile. Une voile trop choquée, ou trop bordée, et la performance du voilier va chuter.

Les voileries installent, généralement des penons à 3 niveaux de hauteur de la voile. Vous pourrez donc en faire de même. Ces penons seront présents sur chaque bord du génois. Ils doivent être situés à environ 30cm de l’étai.

Comme nous l’avons dit plus haut, il est conseillé d’en mettre à différentes hauteurs, en commençant à environ 1m-1.5m du pont. Le penon se situant le plus bas permet au barreur de trouver le bon angle par rapport au vent. Lorsque le penon situé au bas du génois est bien positionné, l’équipier peut régler le génois, afin de contrôler le vrillage.

Des penons parallèles pour un bon réglage

penons-de-voiles

En navigation, des penons vont se retrouvés au vent, nous allons parler de penons intrados. les penons sous le vent seront appelés les penons extrados. Retenons que lorsque les penons intrados et extrados sont horizontaux et parallèles, sur toute la hauteur du guindant, cela signifie que le génois est bien réglé. Le barreur pourra utiliser ces penons pour suivre les variations du vent et conserver un bon cap-vitesse.

Si le barreur lofe trop, le penon au vent, penon intrados, va monter et onduler. Si le barreur abat trop, c’est le penon sous le vent, le penon extrado, qui va monter et onduler.

Pour affiner le réglage de votre voile, vous allez pouvoir jouer avec vos écoutes, bien évidemment, mais aussi avec les chariots avale-tout, pour modifier le point de chute.

Des penons pour la grand voile

Si les penons de génois sont très souvent installés, il est aussi possible d’en installer sur la Grand voile. Ils seront placés sur la chute de cette dernière. En effet, situés sur la chute, les penons permettent de lire les écoulements laminaires sur toute la hauteur de la grand voile. Le principe est assez simple. ils devront restés horizontaux, sur toute la hauteur de la voile. Le réglage de la grand voile pourra se faire avec l’écoute ou le chariot.

Les penons sont donc des outils bien pratiques pour vraiment optimiser ses réglages. Certains d’entre nous en mettent aussi sur les haubans, pour vérifier le bon écoulement de l’air et avoir une meilleure visibilité du vent apparent.

3 réflexions au sujet de “Le réglage des penons du génois d’un voilier en navigation”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.