Les poulies d’un voilier: Définitions, techniques et usages

Il existe plusieurs types de poulies pour bateau. Si leur mécanique est toujours la même, elles auront différentes fonctions. Focus sur cet accastillage très varié.

On retrouve des poulies sur tous les types de voilier, du simple dériveur au yacht à voile. Elles sont utilisées pour régler le génois, la Grand voile ou encore le spi, entre autres. Mais elles permettent de rendre bien d’autres services

Une poulie, sur un voilier, permet de démultiplier les efforts et de réorienter une manœuvre, une drisse ou une écoute, déplacer une charge dans une direction différente. De fait, elle doit supporter deux types de charges, une charge statique et une charge dynamique.

Quelles sont les différentes partie d’une poulie d’un voilier?

Une poulie de bateau, comme toutes les autres poulies, est une pièce mécanique. Cette pièce mécanique est plus ou moins résistante, en fonction des besoins, de sa fonction et de la taille du bateau. La poulie d’un voilier est constituée en différents matériaux: matière plastique, inox et depuis peu en textile. Voyons, ensemble les parties importantes de cette poulie:

  •  Le réa : Le réa est la partie mobile sur laquelle va passer le cordage.
  • Le ringot : Le ringot est un axe fixe sur lequel va venir se fixer le bout, le point de départ du palan.
  • Le coinceur : Le coinceur permet de bloquer le cordage en sortie de poulie.

Quelles sont les différentes poulies pour voilier?

Comme nous l’avons vu plus haut, une poulie peut avoir différentes fonctions. Elle peut servir de palan d’écoute de grand-voile, être utilisée pour renvoyer des manoeuvres en pied de mât, ou tout simplement pour accompagner une écoute. Qui dit différentes fonctions, dit différentes poulies. En effet, les poulies se sont adaptées à leur fonction, avec le temps. Voici les différents types de poulie:

  • Poulie simple : C’est la poulie de base, constituée d’un simple réa. Elle peur servir à différentes manaoeuvres.
  • Poulie Violon : La poulie violon permet de passer un bout en double (extérieur plus intérieur) avec un deuxièmepoulie simple réa plus petit. Elle est généralement utilisée pour un palan, dans le cockpit.
  • Poulie à ringot : Cette poulie permet de frapper un point fixe et peut être utilisée pour les palans.
  • Poulie avec coinceur : Cette poulie permet de coincer le bout et est utilisée pour un palan, elle aussi, et permet de bloquer le réglage.
  • Poulie double, triple : Cette poulie n’est utilisée que pour les palans, elle se trouve à l’autre bout de la poulie coinceur.
  • Poulie plat pont : Cette poulie permet d’être fixée au pont et est souvent utilisée pour les écoutes des voiles d’avant. Elle peut être équipée d’un coinceur, d’un bloqueur.
  • Poulie debout : La poulie debout est montée sur un ressort. Elle ne va donc pas taper sur le pont. Elle sera souvent utilisée pour les manœuvres de spi (bras).

Les différents types de roulement des poulies

Les poulies classiques, sans billes

Cette poulie est la plus économique et la plus simple. Le réa tourne sur un axe en inox. Elles sont largement suffisantes pour des charges statiques comme en pied de mat par exemple. Mais peuvent être utilisée pour toutes les fonctions, surtout pour un programme de croisière.

Les poulies à billes

Sur une poulie à billes, le réa tourne sur des billes. Ces poulies sont beaucoup plus rapides et…plus chères. Elles seront très utiles pour les manœuvres de spi par exemple. Leur inconvénient est qu’elles ne supportent pas les charges trop importantes, les billes s’écrasent.

Les poulies à rouleaux

La poulie à rouleaux est la poulie haut de gamme. Les billes sont remplacées par des rouleaux et permettent d’avoir les mêmes qualités qu’une poulie à billes tout en supportant les fortes charges. Son inconvénient est son…prix.

Les anneaux de friction

Un anneau de friction peut remplacer une poulie dans certaines situations. C’est une alternative simple et moins couteuse. L’avantage d’un anneau à friction est son rapport poids/résistance, un anneau à friction est environ 10 fois plus léger qu’une poulie. De plus en plus utilisée en matelotage.

anneau de friction

Comment choisir sa poulie de voilier?

Pour réussir le choix de votre poulie, nous avons déjà donné quelques éléments de réponses. En effet, pour commencer, elle doit répondre à vos besoins. Vous devez donc choisir un type de poulie qui répond à la fonction que vous allez lui donner.

Ensuite, vous allez devoir prendre en compte 2 autres éléments pour choisir votre poulie:

  • La taille de votre bout: En effet, pour commencer, votre poulie devra être adapté au diamètre de votre écoute ou drisse. Si vous avez de 6mm, par exemple, la poulie devra être de cette taille, au minimum.
  • La charge de rupture de la poulie: C’est un des éléments les plus importants. La charge de rupture est la force que peut subir la poulie. Parfois, les fabricants donnent plutôt la charge de travail de la poulie. Elle correspond à la moitié de la charge de rupture. A noter que plus l’axe de renvoie de la poulie est important, plus la charge de travail est élevée. Par exemple, une poulie qui renvoie une drisse à 180 degrés aura une charge de travail deux fois plus élevée que la charge sur l’écoute.

Calcul de la charge de travail d’une écoute: 25kg environ par m² de surface de voile, partagée entre le point de drisse, d’amure et de d’écoute. Un point d’écoute en prenant 1/3, par exemple.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.