Sun Rise, un voilier polyvalent

sun rise jeanneau

Le chantier vendéen Jeanneau, présente le Sun Rise 34 en 1984. Ce voilier de 34 pieds connaîtra un succès immédiat.

Le chantier Jeanneau sort le premier SunRise 34 en 1985. Il sera au catalogue du chantier pendant 4 ans et sera produit à 629 exemplaires. Ce succès est le résultat d’un bateau bien né. Il est vrai que ce plan Fauroux est sorti juste avant l’époque ou la rentabilité demandait quelques sacrifices. Les constructions du chantier, sur cette période, sont faites pour durer. Résultat, un bateau de près de 5 tonnes, à vide. A noter que cela n’enlève en rien les qualités de construction du chantier actuellement…

Un voilier sain et polyvalent

Le Sun Rise 34, devenu 35 en 1987 avec des marches dans le tableau arrière, est un vrai croiseur rapide. Ce voilier, à la carène puissante, est sain, équilibré et doux à la barre. Son équilibre est conditionné, toutefois, à une réduction de voilure assez rapide (18 nds environs de vent) car le bateau peut être gitard, surtout en version dériveur lesté. Mais une fois la toile réduite, le voilier est très équilibré et marche fort.

En effet, ce voilier est capable d’emmener son équipage très loin dans un confort de navigation certains. Il pourra, dans le même temps, donner du plaisir aux mangeurs d’écoutes et ne sera pas ridicule en régate. Le chantier précise : “Une impression de puissance se dégage sur ce bateau : pureté générale des plans de formes, lignes d’eau fines et agressives, carène en section « coupe de champagne » Les larges passavants rendent la circulation et les manœuvres aisées.” Quand le vente monte, le Sun Rise se montre très à l’aise dans la brise. Il passe bien dans les vagues.

Un voilier confortable en croisière

A l’intérieur, le Sun Rise est proposé en deux versions. La version propriétaire est proposée avec deux cabines alors que la version “Team” est proposée avec 3 cabines. Si la version Team ne permet pas d’avoir le même espace et volume, dans les cabines arrières comme dans la cabine avant et la salle d’eau, elle permet d’avoir, éventuellement, un local technique. J’aime beaucoup cette idée de deux cabines arrières. Une des cabines sera toujours plus pratique pour ranger des équipements qu’un coffre de cockpit trop profond et mal agencé.

Sinon, les deux versions sont plutôt classiques avec un carré e U, une cuisine en L.

A vérifier

Les voiliers de cette époque commencent à avoir des bobos liés à leur âge. Cependant, le chantier Jeanneau a eut la bonne idée de construire ses voiliers en monolithique. Sauf accident particulier, le bateau n’aura pas de gros travaux à prévoir, lié à la série. Le contrôle de la coque, des fonds de cale, des varangues sera assez aisé. Sinon, pensez à contrôler le classique lors d’une occasion (moteur, gréement,…).

Au niveau des finitions, il y aura sans doute lus de travail, notamment au niveau des vaigrages qui seront sans doute à revoir. Les finitions du chantier commençaient à s’améliorer à cette période.

Caractéristiques

Longueur de la coque10.05 m
Longueur à la flotaison8.55 m
Largeur3.49 m
Tirant d’eau1.80 ou 1.12 / 2.15 m
Poids4700 kg
Lest1540 kg
Tirant d’air14.8 m
Voilure64.9 m2
Grand voile22.7 m2
Génois42.2 m2
Spi89.1 m2
Catégorie1
Groupe HN18 – 19.5
Jauge14.8 Tx
MoteurIB 18 ou 27
MatériauPolyester

 



Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire