Acquérir un voilier à l’abandon: Est-ce une bonne idée?

Acheter un voilier qui ne navigue plus, voir profiter d’un don de bateau abandonné, dans les faits, est une manière d’acquérir un voilier à petit prix et accessible au plus grand nombre. Mais cette solution pourrait aussi être une fausse bonne idée. Je vous propose de faire un point sur cette idée.

La recherche « don de voilier », « enchères bateaux », est très populaire sur le web. Dans le même temps, les groupes sur ces thématiques, sur les réseaux sociaux, sont nombreux. Il est vrai que la plaisance fait encore rêver, mais que l’achat d’un bateau n’est pas accessible à toutes les bourses. Et les jeunes sont très souvent dans l’impossibilité d’acheter un voilier.

La solution du don ou de l’achat à petit prix d’un bateau ne naviguant plus depuis longtemps est alors une alternative. Mais est-ce toujours une bonne idée ? Voyons cela ensemble.

Acheter un bateau à petit prix

Un voilier, ça coûte cher. Et je dis cela, car dans tous les cas, ça coûte cher, relativement à nos revenus. 5.000€, c’est tout simplement 50€ mis de côté pendant…100 mois, soit 8,5 ans. Et après les factures diverses, tout le monde ne peut pas mettre 50€ de côté, sans être obligé de les reprendre pour payer des frais de voiture, de logement ou autres.

Alors, se tourner vers un voilier qui ne navigue plus depuis longtemps et dont le propriétaire ne fait plus l’entretien peut être une solution intéressante. Vous allez pouvoir acquérir ce bateau pour quelques Euros symboliques, voire rien du tout. Et il faut reconnaître que certains bateaux sont des opportunités.

Dans le même temps, c’est aussi l’occasion de faire revivre d’anciennes gloires de la plaisance, des voiliers historiques. Enfin, c’est aussi un acte écologique qui permet de naviguer de façon durable.

Un bateau qui demande de l’huile de coude

Mais voilà, si vous n’achetez pas le bateau très cher, il faudra compenser avec de l’huile de coude. En effet, dites vous bien que ce type de bateau va vous demander du temps de refit. Et ce temps n’est pas toujours simple à trouver.

Mais pour des jeunes, disposant de temps, et habitant sur le littoral, cela peut être une façon de mieux connaître le bateau et de faire des économies, lors de l’achat du bateau.

Mais ce travail va demander :

  • Des compétences en bricolage
  • Une capacité d’apprentissage
  • Et donc du temps disponible

Un bateau qui ne navigue pas se détériore

Si vous souhaitez acquérir un voilier abandonné, ou ne naviguant plus, vous devez être conscient d’une chose :

Un voilier qui ne vieillit pas est un voilier qui navigue

Sous-entendu, un voilier qui ne navigue pas se détériore plus vite qu’un bateau qui navigue. Je vais prendre des exemples précis :

  • Les voiles vont s’abîmer plus vite
  • la coque va verdir
  • Le bois va pourrir
  • Les plastiques et joints vont sécher
  • De nombreuses pièces du moteur devront être remplacées
  • L’intérieur va prendre l’humidité
  • Le pont peut même se délaminer
  • L’accastillage va se détériorer

Et c’est assez évident, un propriétaire de bateau, qui navigue tous les ans, va entretenir son bateau. Et ce bateau, lui-même, va s’entretenir. Les voiles respirent, sèchent, le moteur tourne régulièrement et donc s’entretient, les vannes sont utilisées et ne se bloquent pas. Bref, le bateau vit.

Malheureusement, un bateau abandonné va donc vieillir plus vite. Et il faudra, obligatoirement, tout revoir sur le bateau.

Un refit qui pourrait coûter cher

Et ce dernier point est important. Le vrai prix d’un bateau d’occasion n’est pas simplement son prix d’achat. Vous devez aussi prendre en considération l’ensemble des frais de remise en état. Et ceci est encore plus vrai lors de l’achat ou de l’acquisition d’un bateau abandonné. Comme je le disais plus haut, un bateau abandonné vieilli plus vite qu’un bateau qui navigue. Cela a pour conséquence que vous aurez plus de pièces à changer. Et dans la plaisance, tout coûte cher.

La facture pourrait donc vite augmenter si vous prenez en compte tous les frais qui vont venir :

  • La place au chantier pendant les travaux
  • Les pièces pour le moteur
  • Les pièces d’accastillage
  • Le stratifié, les joints, le gelcoat, la fibre,….
  • Les consommables
  • Et les surprises

Donc, pour résumer, oui, acheter un vieux bateau est une bonne solution pour les plus petits budgets, mais soyez transparent avec vous-même. Regardez bien l’argent à débourser par la suite et le temps dont vous disposez pour travailler sur le bateau.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.