Catana 40, premier d’une longue lignée

catana 40
Photo: avec l'aimable autorisation du chantier Catana

Le Catana 40 est le tout premier catamaran sorti d’un chantier qui montrait dès le début son caractère.

Le catana 40 est le premier modèle sortie, en 1984, des chantiers Catana, situés au Cogolin. Dés le début, ce catamaran va marquer l’ADN d’un chantier créé par des navigateurs passionnés. Thierry Goyard et Jean Pierre Prade sont deux navigateurs qui, à cette époque, ont déjà une longue expérience de la navigation aux quatre coins du monde. Lorsqu’ils croisent la route, et les plans, de l’architecte australien Lock Crowther, grand spécialiste du multicoque, c’est le début d’une longue aventure.

Le premier catamaran qui sort du chantier Catana, le catana 40, ne sera pas un énorme succès commercial. Il sera construit à 11 exemplaires. Cependant, ce catamaran marque tout de suite le caractère du chantier : proposer des catamarans marins, rapides et bien construits, à l’image d’autres chantiers comme Outremer. 33 ans plus tard, rien à changé. Le chantier est même devenu la référence dans ce domaine.

Un catamaran marin et très véloce

Cette construction sandwich, de bonne figure, offre au catana 40 un poids de 5 tonnes, rien à voir avec un bateau actuel qui peut en peser 3 à 4 de plus. Ce poids permet d’avoir un catamaran qui va vite, même par petit temps. La plateforme, assez haute, permet de ne pas cogner quand la mer est formée. Là aussi, tous les catamarans actuels ne peuvent pas en dire autant. Enfin, au près, ses carènes et des dérives sabre permettent à ce multicoque d’avoir un excellent rendement, pour un catamaran. Pour les départs et arrivées au port, le bateau est équipé de deux moteurs diesel. Concernant l’accastillage et le gréement, il n’y a rien à redire. Le bateau était très bien équipé.

Moins de volume mais bien pensé

Comme on ne peut pas tout avoir, et la course au volume n’ayant pas encore commencé à l’époque, les espaces sont plus réduits que sur un autre catamaran de même taille.

L’espace dans le cockpit n’a rien à voir avec les constructions plus modernes. Le cockpit est complètement fermé et ne laisse que de l’espace pour une table et les banquettes. Cette configuration pourra cependant plaire par son côté sécurisant. A l’inverse, sur le pont, le petit roof laisse beaucoup d’espace sur les coques et un filet permettra de profiter du soleil facilement.

Le catana 40 est proposé avec 4 cabines doubles. Là aussi, si l’espace est plus compté que sur un catamaran récent, il est bien pensé. Chaque coque recevra deux salles de bains qui servent deux cabines chacune. Le carré reste lumineux et permet d’avoir un espace de vie suffisant pour partir en croisière à 4 personnes dans un confort total en recevant régulièrement des invités. La cuisine en long fait face au carré et une table à cartes est orientée vers l’avant.

Pour résumer, le Catana 40 est un excellent catamaran. Très rare sur le marché du bateau d’occasion, les unités se négocient assez difficilement. Très peu d’unité ont été utilisées pour de la gestion location.



Soyez le premier à commenter

laissez votre commentaire, donnez votre avis sur le sujet

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.