First 235, le voilier parfait pour découvrir nos côtes en s’amusant

Le First 235 est un petit voilier transportable et habitable vivant et agréable à barrer tout en offrant assez de volume pour être confortable en croisière. Retour sur ce petit Bénéteau qui peut offrir beaucoup de plaisir pour découvrir nos côtes.

L’histoire du First 235

En 1986, le chantier Bénéteau ne propose plus de petits voiliers. Les First 18, 22 et 25 ont connu une belle carrière, avec un succès commercial autant que marin. Mais ces bateaux ont quitté le catalogue du chantier vendéen en 1984. Le First 24, évolution du First 25, est lui toujours en catalogue. Mais au milieu des années 80, il semble un peu dépassé et est en fin de carrière.

A cette époque, la course au mètre a déjà commencé. Les petits voiliers commencent à se faire de plus en plus discrets sur les salons nautiques. Cependant, la demande est encore là. Il suffit de voir les succès de certains chantiers comme Jeanneau ou Gib Sea.

  • Tonic 23 de Jeanneau
  • Gib Sea 242 de Gib Sea
  • Serenita 65

C’est dans cet environnement que le chantier Bénéteau décide de proposer un successeur à son ancien First 22. A cette époque, la gamme Océanis apparaît tout juste avec le First 350. le voilier sera donc un First. Le chantier décide de faire appel au cabinet d’architecture de Jean Marie Finot pour dessiner son nouveau petit voilier. Celui-ci doit être :

  • Vivant
  • Sécurisant
  • Offrant un confort acceptable avec des toilettes indépendantes
  • Transportable

Voilà le First 235 est né ( il s’appellera First 23 pendant quelques mois). Ce petit voilier connaîtra un succès certain avec plus de 680 exemplaires produits entre 1986 et 1991.

Le comportement marin du First 235

First 235 sous voiles
Photo Bénéteau

Le First 235 est donc un petit voilier transportable vivant et rapide. Il se démarque de la concurrence par le plaisir qu’il procure à la barre et sa vitesse. Il suffit de regarder son étrave, presque droite, pour comprendre son caractère. En effet, à cette époque, les chantiers proposent plutôt de voiliers confortables et tranquilles, dans cette taille.

Le First 235, lui, ne demande qu’à avancer, dès la moindre petite brise. Il est vivant, très réactif à la barre et supporte très bien la gîte. Les amateurs de voiles en dériveurs retrouveront leurs sensations. Mais dans le même temps, le bateau est simple à faire marcher. Il n’est pas technique.

Bien évidemment, au vu de sa taille, l’équilibre des poids sera important. La place de l’équipage a une incidence importante sur la répartition des poids.

Le First 235 était proposé en deux versions :

  • Quillard
  • Quille relevable

Les aménagement d’un petit bateau confortable

carré First 235
Photo Finot

Le First 235 est un petit voilier habitable et transportable. De ce fait, il doit répondre aux standards de l’époque. Standards qui n’ont pas changé aujourd’hui. Le bateau propose un volume intéressant pour sa taille avec des aménagements bien pensés. Un petit voilier offrant beaucoup de confort.

  • Un carré transformable en couchette double en pointe
  • Un coin cuisine
  • Une cabine arrière ouverte
  • Un espace WC-table à cartes

Revenons sur cet aménagement un peu surprenant qu’est l’espace fermée WC-table à carte. A l’époque, le chantier voulait proposer la possibilité d’avoir des WC fermés. Mais dans le même temps, la table à cartes était importante. Le chantier a donc proposé un WC sur lequel une planche amovible venait se baisser pour former un siège faisant face à une table à cartes, coulissante elle aussi.

plan First 235

Aujourd’hui, cet espace pourra être facilement fermé pour créer un véritable espace de toilette. Le bateau pourra accueillir sans problème un couple ou une petite famille avec deux jeunes enfants, en mode camping.

Caractéristiques Bénéteau First 235

Plan First 235
  • Longueur de coque : 6,50m
  • Longueur Hors Tout : 7,10m
  • Largeur : 2,50m
  • Tirant d’eau : 0,66/1,75m ou 1,15m
  • Poids : 1200Kg
  • Lest : 420Kg
  • Moteur : Hors Bord 6ch
  • Surface de voiles : 27m²

Pour résumer, le First 235 est un voilier qui reste très moderne, en matière de comportement, d’aménagement mais aussi de design. Il est un bateau parfait pour qui veut naviguer, régulièrement, et le temps d’un week-end voire plus, le long de nos côtes. Un bateau idéal pour découvrir la Baie de Quiberon, les îles de Charente et les lacs de Savoie par exemple.

2 réflexions au sujet de “First 235, le voilier parfait pour découvrir nos côtes en s’amusant”

  1. Petit mais il en offre beaucoup. J’ai longtemps tourné autour de ce petit First et j’ai fini par craquer en septembre 2021. Après une remise en état, je découvre le bateau dans son élément liquide cet été 2022. Ce qui est relaté dans les essais se retrouve parfaitement. Il est très marin pour sa taille, les 5 noeuds sont rapidement atteints, le bateau et facile à régler et n’est pas hardent, malgré sa ligne tendue. Seul bémol, le système du safran qui présente beaucoup de jeu et qui gâche les sensations de barre. J’étudie un nouveau safran relevable à 180° pour la saison prochaine. En couple, il est parfait, le wc marin apporte un confort relatif mais c’est déjà beaucoup et la disposition de la cuisine s’inspirant d’unité plus grande est très pratique pour la vie de tous les jours. Le cockpit est très sécurisant et apporte un bon confort en navigation comme au port. La découpe du tableau arrière est un peu juste pour le volume des nouveaux moteurs 4Temps (Suzuki 6cv) et la poignée de gaz peut se coincer dans le montant ce qui n’est pas bon lors des manoeuvres de port (autre point à surveiller), avec une rallonge de gaz, ce sera régler. La répartition des poids est importante et le choix de l’emplacement de radeau doit être étudier avec soin, sinon l’arrière devient un peu lourd. Pour ma part je l’ai fixé dans un support sur le capot de protection de la descente pour centrer le poids. Dans la conception du bateau, tout ce qui est lourd se trouve à tribord (WC, coffre de rangement, moteur), donc le bateau garde une légère gite, même au port. Mais dans 6,5 mètres on trouve quand même, une baille à mouillage, 4 couchettes, un carré avec une hauteur sous barrot convenable (même si il faut se courber au dessus de 1,65m), une table à cartes, un Wc marin, un grand coffre, une vraie cuisine avec des rangements, une ligne de flottaison proche de celle de la coque (6,2m) une bonne surface de toile au près (31 m2 pour un poids contenu 1,2 tonne à vide 1,7 tonne en marche à peu près). Transportable pour ceux qui souhaitent changer de bassin de navigation. L’ajout d’un hublot dans la cabine arrière change tout, ainsi qu’un hale-bas rigide pour ne pas prendre la bôme sur le pont lorsqu’on affale ou pour un ris c’est assez sécurisant et ça garde de l’espace pour les manoeuvres. Un enrouleur évite d’aller sur l’avant qui n’a pas trop de volume et qui plonge plus rapidement avec notre propre poids. Il est conseillé de ramener les manoeuvres au cockpit. Bref, pour 30 cm de plus qu’un First 210, 211 ou 20 seulement, c’est vraiment un autre programme et la petite croisière peut s’envisager sereinement. Bonne navigation à tous.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.