Kelt 39, un dériveur intégral baroudeur

Le Kelt 39 est un dériveur intégral de 11 mètres proposé par le chantier Kelt, en 1985, et dessiné par Gilles Vaton. Retour sur cet excellent voilier d’occasion qui sera repris, ensuite, par le chantier Kirié, sous le nom de Feeling 39.

Quand on pense baroudeur, pour un voilier, on pense généralement à :

  • Un voilier costaud
  • Un voilier pouvant échouer partout
  • Un voilier simple et confortable
  • De grands volumes de rangement
  • Un voilier marin

Avec ces critères, nous pourrions vite nous tourner vers des voiliers de voyage de type Barracuda, Trismus, voire des voiliers de série comme l’Ovni 395 ou autres. Pourtant, certains voiliers, moins connus, sont beaucoup plus accessibles, de part leur prix et l’entretien qu’ils nécessitent. Et le bateau qui nous intéresse est justement de ceux-là. Il s’agit du Kelt 39.

Histoire du Kelt 39

Le Kelt 39 est né en 1985. Et il faut reconnaître que ce voilier est bien né. Ce bateau a été commandé par le chantier breton Kelt Marine, à l’époque. Le chantier souhaitait proposer un dériveur intégral idéal pour la croisière en famille. Lors de cette réflexion, le chantier connaît un certain succès avec un voilier très réussi, d’ailleurs élu voilier de l’année à sa sortie : le Kelt 8.50.

Le kelt 8.50 est un dériveur intégral dessiné par Gilles Vaton. C’est donc assez logiquement que le chantier Kelt se tourne vers cet architecte pour donner naissance à son futur Kelt 39.

Et le résultat sera à la hauteur. Le Kelt 39 va surprendre par son volume habitable, ses aménagements, ses qualités marines et sa qualité de fabrication.

Ce Kelt de 11 mètres va tellement convaincre les plaisanciers que lorsque le chantier Kirié va rejoindre son concurrent breton ( ou plutôt l’inverse), il va garder le Kelt 39 en catalogue, sous la dénomination Feeling 39, aux cotée d’un certain feeling 29, ancien kelt 8.50.

40 exemplaires du Kelt 39 sortiront du chantier vannetais, jusqu’en 1987. La disparition du chantier de Gilles Le Baud ne permettra pas de connaître le succès commercial qu’il mérite.

Un dériveur intégral pour aller partout

Le Kelt 39 s’avère un excellent voilier, comme tous les bateaux de son architecte, Gilles Vaton. Ce dernier n’a dessiné que des bons bateaux, pour Kelt en premier, puis pour le chantier Kirié, pour qui il dessine le Feeling 286, l’exceptionnel et trop méconnu Feeling 396 ainsi que le Feeling 346, entre autres.

A chaque fois, ses dessins se différencie par des étraves droites et plus ou moins arrondies. Un précurseur ?

Le Kelt 39 est donc un excellent voilier de 11 mètres au comportement sain, dans la brise et la grosse mer. Mais ce n’est pas pour autant un voilier de voyage. J’entends pas là un voilier lourd qui devra s’aider du moteur dès que le vent molli.

Par défaut, le Kelt 39 était proposé en version dériveur intégral, même si une version quillard était disponible en catalogue. Mais attention, ici, il ne s’agit pas d’une dérive relevable sur son axe, mais d’un dérive sabre. Cette solution permet de gagner en qualités marines mais nécessite des précautions en cas de talonnage. Le chantier y a pensé en renforçant le puits de dérive et en optant pour un système évitant la casse et les entrées d’eau en cas de talonnage.

Des aménagements bien pensés

Ce qui caractérise les dessins de Gilles Vaton, en dehors de ses carènes, c’est sa réflexion sur les aménagements du bateau. Par exemple, sur le Feeling 286, le moteur est situé sous la table du carré, afin d’optimisé le centrage des poids et de proposer deux cabines doubles arrières.

Ici, l’architecte va proposer un carré arrière. Certes, il ne sera pas le premier à proposer ce type d’organisation. Philippe Harlé l’avait déjà proposé sur des bateaux comme le Jurançon, par exemple. Mais ici, Gilles Vaton va plus loin.

Le Kelt 39 propose un vaste carré arrière, avec un lit breton derrière. Cet aménagement permet de proposer deux cabines avant

Vidéo du Kelt 39

N’ayant trouvé aucune photo libre de droit du Kelt 39, je vous partage une vidéo d’un courtier qui en vendait un, à Saint-Malo. Si vous avez des photos, n’hésitez pas.

Fiche technique Kelt 39

  • Longueur de coque: 11,20m
  • Longueur de flottaison: 9,25m
  • Largeur: 3,80m
  • Gréement: Sloop
  • Tirant d’eau: 0,70/2,20m
  • Poids:
  • Lest: 2800Kg
  • Moteur: 27ch
  • GV: 27m²
  • Génois: 47m²
  • Spi: 102m²

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.