Pogo 30, le randonneur moderne et polyvalent

Le Pogo 30 est un voilier qui est sorti du chantier Structures en 2013. Ce plan Finot-Conq est un voilier pensé pour la navigation et pour aller partout, rapidement. Présentation de ce 9 mètres, digne successeur du Pogo 8.50, construit à plus de 150 exemplaires.

Le Pogo 30 est un véritable voilier de randonneur. Qu’est-ce que j’appelle voilier de randonnée ? En fait, le programme idéal, que nous souhaiterions tous avoir : naviguer sans contrainte, le long de nos côtes tout en se permettant de belles navigations vers les Scilly ou la Corse. Et si tout cela peut se faire sur un voilier qui avance vite et simplement, c’est encore mieux. Et bien c’est le programme de ce Pogo 30, que je vous propose de découvrir aujourd’hui.

L’histoire du Pogo 30

Pogo 30, du chantier Structures
Photos Jakez / chantier Structures

Le chantier Structures a été créé en 1987, à Quimper, sur les bords de l’Odet. Dès le début, l’ADN du chantier est de proposer des voiliers rapides, adaptés à la navigation en équipage réduit. Ses voiliers sont des prototypes construits à l’unité. En 1990, le chantier déménage à Sainte-Marine, toujours sur les bords de l’Odet, afin de monter en puissance et construire plus de voiliers. 5 ans plus tard, le chantier sort le fameux Pogo 6.50, qui va tout gagner. En 2000, le chantier sort le Pogo 8.50 afin de proposer une gamme croisière. Et ces deux voiliers vont installer le chantier sur le marché du nautisme. Mais revenons au Pogo 30.

Le Pogo 30 est sorti en 2013. L’objectif du chantier breton était de proposer un remplaçant au Pogo 850, qui avait rencontré un très vif succès jusqu’en 2010. Plus de 180 unités, de ce voilier de 8,50m, sont sorties du chantier. Ce voilier marin, vif sans être technique, a largement participé à la popularité du chantier Structures, au delà du milieu de la course et de la mini-transat.

Le chantier Structures se tourne alors vers le cabinet Finot-Conq pour penser son nouveau croiseur rapide. Le cahier des charges tourne autour de 3 mots :

  • Modernité
  • Simplicité
  • Légèreté

Et le résultat est là. Le Pogo 30 ne succombe pas à la mode des hauts franc-bord et du tout volume, comme le proposent d’autres chantiers, même avec un ADN similaire. Le pogo 30 est un voilier élégant et bien équilibré. Et je trouve que cela compte quand même. Techniquement, il reprend tout ce qui a fait le succès de son prédécesseur en plus moderne.

Le Pogo 30 va connaître un réel succès auprès des plaisanciers. Il réponde à programme polyvalent. Que vous naviguiez en famille, entre amis, le temps d’une croisière ou en solitaire, le temps d’une journée, le bateau s’adaptera au programme.

L’école des Glénans va en faire un des principaux bateaux de sa flotte.

Le numéro 150 sera présenté lors du Salon nautique de Venise, cette année (2024). Aujourd’hui, le Pogo 30 représente 15% de la production totale du chantier Structures (1039 Pogos et Loxos depuis plus de 30 ans). A ce rythme, il va dépasser le nombre d’unité du Pogo 8.50.

Le Pogo 30 est proposé en version motorisation électrique ( parallèlement au thermique). 2 unités sont déjà sorties du chantier avec ce type de motorisation et un troisième est en cours de construction. Pour la petite histoire, un propriétaire a même demandé à aller plus loin, en optant pour des voiles en matériau recyclé et recyclable et des panneaux solaires à hisser dans la mature et sur le lazybag. Cachier des charges accepté et mis en oeuvre par le chantier Structure.

Des performances remarquables pour sa taille

Pogo 30 sous spi
Photos Jakez / chantier Structures

Comme je le disais plus haut, le Pogo 30 a été conçu pour succéder au Pogo 8.50, qui a clairement apporté la renommée ( auprès du grand public) au chantier naval Structures, avec le Pogo 6.50, un des meilleurs voilier de la classe mini. Depuis la création du chantier, l’ADN de ce dernier est la course. Et même pour ces bateaux de croisière, cet esprit course est là, avec des carènes inspirées des voiliers de de la classe Imoca et la Class40.

Le Pogo 30 hérite donc de ce savoir-faire. Le voilier se veut plus polyvalent que son prédécesseur tout en étant plus confortable pour la croisière. Le Pogo 30 est réputé pour être très maniable et réactif. Cela est dû à sa construction légère : seulement 2,8 tonnes. Avec une largeur de 3,70 m et une surface de voilure plus importante, il est également plus rigide et mieux toilé que le Pogo 8.50.

L’autre point fort du Pogo 30 est sa coque puissante de dernière génération, similaire à celles du Pogo40S² et du Pogo50. Cette coque offre d’excellentes performances dans les vents légers avec une capacité de planning rapide.

Le Pogo 30 est proposé en différentes versions de lests : une quille à bulbe inspirée par le Pogo40S² ou une quille relevable pour les mouillages peu profonds.

Un intérieur confortable et lumineux

carré pogo 30
Photos Jakez / chantier Structures

Le cockpit est polyvalent, compatible avec une utilisation familiale et les exigences des manœuvres en équipage réduit.

Le Pogo 30 est équipé d’un aménagement intérieur simple, plutôt épuré mais confortable, offrant une grande luminosité grâce à ses nombreuses ouvertures. La vue vers l’extérieur est appréciable que vous soyez assis ou debout dans le salon. Cela en fait un choix idéal pour les amateurs de croisière à la recherche d’un espace de vie agréable à bord.

table à cartes Pogo 30
Photos Jakez / chantier Structures

Le Pogo 30 s’avère être un excellent voilier très polyvalent. Bien évidemment, il ne sera pas accessible à toutes les bourses. Mais c’est un bateau qu’on aime bien chez Mer&Bateaux car il répond à notre philosophie de la mer et de la voile: Naviguer simplement, partout et facilement.

Fiche technique Pogo 30

Longueur de la coque9.14 m
Longueur à la flottaison9.14 m
Largeur3.7 m
Tirant d’eau1.90 ou 1.05 / 2.50 m
Poids2 800 kg
Voilure59 m2
Grand voile33 m2
Spi asymétrique75 m2
CatégorieA
Moteur13/20
MatériauSandwich

3 réflexions au sujet de “Pogo 30, le randonneur moderne et polyvalent”

  1. Super canot ce Pogo 30 !
    Nous en avons loué un en novembre 2019 avec lequel nous avons parcouru le pertuis d’Antioche : îles d’Oléron et d’Aix au départ de La Rochelle, avec mouillage devant la plage des Saumonards et dégustation d’huîtres !
    C’est un voilier facile, puissant et rapide. Efficace dans les petits airs et rassurant dans la brise. Nous avons essuyé sans sourciller un subit coup de vent autour de 40 nœuds.
    Les emménagements sont sommaires, mais suffisants et lumineux. La vie à bord est confortable.
    Les manœuvres sont aisés dans ce grand cockpit bien organisé.
    La quille relevable autorise tous les mouillages.
    À part le prix, rien à redire…

  2. Bonjour Ronan,
    Il est vrai que si j’avais les moyens… Pour compléter la fiche technique, le sandwich c’est quoi CP époxy? Quelles sont les hauteurs sous barreau?
    Amicalement

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.