Un voilier adapté aux valides comme aux non valides

voilier r30 pour skippers en fauteul roulant

Le chantier italien De Cesari et l’architecte Alessandro Comuzzi proposent un voilier adapté à tous, valides comme non valides.

r30 sou gennaker
photo architecte

Les voiliers sont loin d’être des endroits adaptés aux personnes avec certains handicapés. Autant, on sait tous que les non voyants se débrouillent très bien à la barre d’un voilier ou pour certaines manoeuvres, il faut bien reconnaître que les voiliers de série ne sont pas adaptés à tous. C’est notamment vrai pour des marins qui seraient sur fauteuil roulant. Il y a bien quelques marins qui traversent l’atlantique sur des bateaux adaptés, mais c’est une minorité.

L’architecte Alessandro Comuzzi a imaginé un voilier qui s’adapte à tous. Nous ne sommes pas là en présence d’un voilier spécifique pour non valides. Le R 30 est un dayboat adapté aux valides comme aux non valides, et c’est une très belle philosophie.

Ce voilier, construit par le chantier italien De Cesari, est conçu pour les personnes en fauteuil roulant et pour les valides, sans aucune distinction.

Un beau voilier bien pensé

Avant toute chose, ce voilier est très réussi. Ses lignes épurées et le pont dégagé donnent beaucoup de classe au bateau.

Mais au delà, ce qui caractérise le R 30, c’est sa grande barre à roue, sans rayon, et une plateforme mobile. Celle ci permet l’inclinaison d’un fauteuil roulant pendant la gîte du voilier. Le but de ce projet était de concevoir, dès le départ, un voilier sans barrières et non spécifique aux non valides ou adapté, après coup, aux personnes en fauteuil roulant.

 

grande roue r30 voilier
photo architecte

La barre à roue, contrairement aux autres systèmes existants sur les bateaux pour personnes handicapées, lui permet d’être utilisé par tous, sans imposer une position fixe, et assure une sensibilité classique sur barre.
Ne pouvant suivre avec le corps la gîte du bateau, une plateforme pivotante donne l’inclinaison nécessaire au fauteuil roulant pendant la navigation. Ceci est contrôlé par un piston commandé par un gyroscope. En navigation, la plateforme est réglée sur la moyenne de l’inclinaison réelle du bateau, de manière à pouvoir absorber la de gîte avec le corps et garder ainsi la perception et le plein contrôle du bateau. Au moment de virer, la plateforme est contrôlée automatiquement par le gyroscope qui la fait pivoter sur l’autre côté jusqu’à la nouvelle position moyenne d’inclinaison.

Plus d’infos sur le site d’Alessandro Comuzzi



Soyez le premier à commenter

laissez votre commentaire, donnez votre avis sur le sujet

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.