Découvrir Hyères et sa région le temps d’une croisière

Située dans le département du Var, Hyères est une ville étonnante et d’une beauté sans nom, située au fond de la rade du même nom. La rade de Hyères et les Îles d’Or représentent une magnifique destination pour une croisière aux ambiances multiples.

Si vous deviez faire une croisière en Méditerranée, la rade de Hyères est sans doute un des plus beaux plans d’eau. Entre les îles d’Hyères, Porquerolles, Port Cros ou l’Île du Levant, les destinations, au départ du port d’Hyères permettront de naviguer une semaine sans voir le temps passer.

Une rade aux multiples visages

Porquerolles

Mais ne larguez pas les amarres trop vite. Profitez déjà de cette ville historique et de la côte. Il faut dire qu’elle est bien entourée cette ville fascinante qui s’étend sur un grand nombre de hameaux et quartiers : la Sauvebonne, les Borrels, l’Almanarre, les Salins d’Hyères, l’Ayguade, la Bayorre, la Capte, Giens, La Tour Fondue qui est le point de départ des îles d’Hyères, dont les plus connues sont les îles de Porquerolles, de Port-Cros, et l’île du Levant. Depuis les années 50-60, Hyères est réputée pour ses grandes plages. Proche de la presqu’île de Giens, la Capte est l’une des plus appréciées par les touristes. Son sable fin et ses allées qui s’entrelacent entre les pins en avaient fait sa réputation d’être à l’image d’une île à deux pas du centre-ville.

Plus à l’Est, à la hauteur de « Bormes-les-Mimosas », se trouvent quelques-unes des plus belles plages du Var. L’une des plus fréquentées est « L’Estagnol », bien qu’elle soit une plage payante, son contexte sauvage et isolé des villes ont toujours été un atout de charme pour le touriste en quête de petit paradis. Outre la grande pinède qui sert de parking, une large crique vous ouvre une plage de sable blanc et fin ceinturée par une végétation dense qui vous amène dans une eau si limpide que vous aurez la sensation d’être sur une île des mers du Sud.

Les sentiers qui longent la plage méritent une promenade, et c’est une certitude, vos plus belles photos souvenirs auront pour fond une mer d’un bleu azur à l’infini, et peut-être aurez-vous pour toile de fond le Fort de Brégançon, si vous prenez le chemin de la côte en direction de l’Est. Dans la même lignée d’autres plages comme celles du Pellegrin et de la Favière sont à l’image de ses trésors de sable du Var.

Outre les plages et les palmiers, qui ont rendu Hyères célèbre, la culture a une grande place dans la ville tout au long de l’année. Entre les visites des nombreux monuments, les musées, les festivals de musique, de mode, de photographie, les journées européennes du patrimoine, l’observatoire astronomique, la fête du livre d’Hyères… et bien d’autres plaisirs culturels, cette cité du Var et ses alentours attire les entrepreneurs passionnés en tous genres.

Hyères, son histoire et son port

Hyères
© Hyeres tourisme

Ce n’est pas un hasard si Hyères est classée « Ville d’art et d’histoire ». Les monuments historiques classés sur la ville, ainsi qu’aux abords, sont nombreux. À commencer par le château qui a subi des transformations entre le 11ᵉ et le 15ᵉ siècles. La vue des hauteurs de ce monument protégé, de l’endroit où est située la table d’orientation, est superbe.

En remontant sur les hauteurs de la vieille ville, vous trouverez les ruelles anciennes et les boutiques des artisans tout en admirant la vue sur la mer entre les immeubles anciens. La chapelle Saint-Blaise, appelée la « Tour des templiers » se trouve place Massillon, ce monument du 13ᵉ siècle est protégé et sous la propriété de la commune.

La ville possède plusieurs bâtisses religieuses protégées telles que, l’église Saint-Louis, l’église Saint-Pierre, une église anglicane, une déclinaison d’Angleterre, de pratique protestante, mais de culte catholique. Cette église a été transformée en salle de spectacle. Elle date d’une époque à laquelle une colonie anglaise s’était installée à Hyères.

En dehors de la ville, la Batterie du Pradeau, que l’on connaît aussi sous le nom de « la Tour Fondue » est un lieu protégé, propriété du parc national de Port-Cros. Ce monument, affecté au ministère de l’Equipement et du logement, a été restauré en 1991. Ce sont les vestiges d’une tour défensive construite vers 1634 sous les ordres du cardinal de Richelieu.

Le site archéologique d’Olbia-Pomponiana, situé aux abords du golf de Giens, est d’origine gréco-romaine. Il date du 4ᵉ siècle avant JC mais diverses découvertes mènent au-delà du 10ᵉ siècle. Ouvert à nouveau au public depuis 1999, le site contient des traces d’éléments préhistoriques ainsi que romains, grecs, et de l’époque médiévale. Il a été classé monument historique en 1947.

C’est après la Seconde Guerre mondiale que le port de plaisance de la ville s’est développé. Avec ses 27 000 ha et ses quatre bassins, il est aujourd’hui l’un des plus fréquentés sur la côte varoise. Il est équipé pour accueillir plus de 1350 embarcations.

Les îles d’Hyères, de Porquerolles, Port-Cros, l’île du Levant

De nombreuses îles, dont les plus célèbres sont Porquerolles, Port-Cros, Bagaud, et l’île du Levant sont rattachés à la commune d’Hyères. Une partie de Porquerolles et la totalité des îles de Port-Cros et de Bagaud, ainsi que quelques îlots ont été classés tel un parc national unique.

Cette superficie de 1 800 ha est donc protégée des dégradations naturelles ou artificielles qui pourraient altérer sa faune et sa flore. Il est possible de se renseigner sur la location de catamaran à Hyères pour ceux qui ne peuvent convoyer leur bateau jusque là. Retrouvez nos conseils location sur cette page.

Les randonnées autour d’Hyères

Les randonnées autour d’Hyères, sur les terres chaudes envahies par les vignes et bercées par le chant enivrant des cigales, sont un bien-être indispensable. De nombreux villages vous accueilleront chaleureusement et vous ne manquerez pas de faire une halte à la fontaine. La Garde n’est pas le village le plus connu, mais il est typique de la région. Si vous y passez au mois d’août, peut-être aurez-vous la chance d’assister aux Nocturnes Médiévales.

Si vous ressentez le besoin de vous rafraîchir, le lac de Carcès vous satisfera pleinement. Célèbre depuis des années, le village de Bormes-les-Mimosas est l’un des plus visités du département. Plus haut dans les terres, au cœur du massif des Maures, non loin de Collobrière, le Monastère de La Verne est un monument historique classé (en janvier 1921) qui mérite le détour. La Chartreuse est ouverte au public depuis qu’une communauté de moniales de Bethléem, de l’Assomption de la Vierge et de saint Bruno, fondée par les Sœurs de Bethléem, s’y est installée au début des années 80.

Plus proche de la ville d’Hyères, et dans la ville même, vous ne trouverez pas moins de 5 parcs publics : l’Olbius Riquier avec ses nombreux palmiers, le parc de Saint-Bernard très fleuri, le parc Sainte-Claire avec son label de jardin remarquable, et le jardin du Roy, le plus ancien qui date de 1882, et qui s’appelait auparavant le jardin des palmiers.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.