Feeling 920, la star des années 80

feeling 920 kirie

Le Feeling 920 est incontestablement un des meilleurs voiliers de sa génération. Un croiseur toujours dans le coup et capable de s’adapter à bien des programmes.

Les années 80 ont vu la sortie de nombreux voiliers de 9 mètres. Ces voiliers sont très recherchés, de nos jours, pour leurs qualités marines et leur qualité de construction. Parmi les croiseurs qui ont marqué cette génération, le Feeling 920 sort du lot. En effet, pour beaucoup, ce dernier est considéré comme un des meilleurs voiliers de 9 mètres de sa génération. Il a été construit à 480 exemplaires entre 1982 et 1987. Une version, avec jupe, est apparue en 1986, nommée Feeling 960.

Deux belles signatures

Le succès du Feeling 920 provient du fait qu’il est issu de deux belles signatures. En effet, le chantier Kirié, à l’époque, n’akirie-feeling-920-au-près jamais été pris à défaut concernant la qualité de ses constructions, et de ses finitions. Le chantier a réussi à se faire une très belle réputation, en passant du pêche promenade au croiseur. Enfin, son nom a toujours été une référence, source de convoitise quand le chantier était à vendre.

Si la construction du feeling 920 est irréprochable, comme les finitions, la carène est une des meilleurs de sa génération. Et comment pouvait il en être autrement avec une signature comme Philippe Harlé. Effectivement, on a l’habitude de dire que Philippe Harlé n’a jamais dessiné de mauvais bateau. Il a, à son actif, des bateaux comme le Muscadet, le sangria, l’Aquila, le fantasia, le Tonic 23,..bref, la liste est très, très longue.

L’association du chantier et de l’architecte sont une assurance de naviguer sur un bon bateau.

Un voilier sécurisant et plaisant

Le Feeling 920 est un croiseur. Mais celui ci est tout aussi capable de faire naviguer une famille sur un tour d’Europe, kirie-feeling-920-faceun Week end, sur nos côtes que de participer aux régates sans rougir. En version quillard et GTE, le bateau est vif, équilibré et très précis à la barre. Il marche très bien à toutes les allures, et dans toutes les conditions de mer et de vent. Enfin, pour les familles, le Feeling reste raide à la toile.

Le cockpit est confortable. Les hiloires permettront d’effectuer de longs bords sans avoir mal au dos. Le rail d’écoute de grand voile, se trouve au pied de la descente. Dans le même temps, le passage vers l’avant ne pose pas de difficultés. Le gréement sloop, en tête, est typique des années 80 avec un génois à fort recouvrement. Enrouleur indispensable.

Le confort pour une famille

Le Feeling 920 est aménagé de façon classique, pour l’époque. Il permettra de loger, en croisière, quatre personnes sans soucis. Les deux cabines doubles sont de tailles convenables pour l’époque. Le carré, assez vaste, pourra accueillir deux autres adultes, le temps d’une soirée ou d’une régate. Il est lumineux et bien aéré. Enfin, l’absence de vaigrage dans ce dernier est incontestablement un plus aujourd’hui.

Le volume est conséquent et permettra de ranger pas mal d’effets personnels. Les finitions de l’époque étaient clairement au dessus de la moyenne. Et  cela se voit encore aujourd’hui. En fait, il n’y a pas grand chose à redire. Il conserve une bonne côte sur le marché de l’occasion.

Caractéristiques Feeling 920

– Longueur de coque: 9.20m
– Longueur à la flottaison: 7.50m
– Largeur maxi: 3.22mfeeling 920 plan interieur
– Tirant d’air: 15.00m
– Tirant d’eau: 1.40 ou 1.70 ou 0.95/1.92 m
– Déplacement lège: 3 700kg
– Lest: 1360kg
– Surface de voilure au près: 52.00m2
– Surface de la Grand-Voile: 19.50m2
– Surface voile d’avant: 32.50m2
– Surface spi symétrique: 72.00m2
– Moteur: 9ch ligne d’arbre.



2 Commentaires

laissez votre commentaire, donnez votre avis sur le sujet

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.