Contessa 32, un voilier d’exception

contessa 32 calypso

Le Contessa 32 est un de ces voiliers qui marquera l’histoire de la plaisance, en Europe. Ce bateau est associé aux plus belles histoires et aux souvenirs les plus dantesques.

Les chantiers britanniques ont toujours eut la réputation de savoir marier tradition, qualités marines et modernité. Quand Jeremy Rogers a dessiné le Contessa 32, il a donné naissance à un des voiliers qui symbolise le mieux cette symbiose.

L’histoire du Contessa 32, c’est surtout l’histoire d’un homme. Jeremy Rogers est le fondateur du chantier du même nom. Après avoir construit des Folkboats, en bois, il se lance dans le polyester. Il donnera naissance, en 1965, à la gamme Contessa, avec le Contessa 26, qui s’inspire fortement du Folkboat. Le bateau connaîtra, de suite, un succès certain. Par la suite, en 1970, avec David Salder, l’architecte, il sort le Contessa32. Typiquement britannique, ce voilier ressemble à un voilier de l’époque belle plaisance. Jeremy Rogers proposera, avec Doug Peterson, par la suite des unités plus modernes comme le Contessa 35, vainqueur de la On Ton Cup, et le méconnu Contessa 28, un excellent course croisière.

Contessa 32, un voilier classique et moderne

Sous son air discret, le Contessa 32 est un voilier construit en fibre de verre, beaucoup plus moderne qu’il ne le laisse penser. La quille du bateau, par exemple, est séparée du safran. Si ce bateau, de Contessa_32_de jeremy rogers9.75m, reste un couteau, dans l’esprit des voiliers anglais, son habitabilité est bien pensée. Au niveau de la construction, Il faut savoir que Jeremy Rogers était considéré comme une référence mondiale en matière de nouvelles technologies. En effet, il sera le premier à imaginer le système de moulage par injection de résine.

Le Contessa 32 est un vrai course croisière. Il n’a pas à rougir devant le First 30, arrivé plus tard, ou le Centurion 32. Il est capable de s’adapter à de nombreux programme de croisière. C’est un bateau très stable, avec un centre de gravité très bas. le bateau marché très bien au près et supporte très bien le gros temps. Des unités ont effectué le Tour du monde et un autre a effectué, en 1984, New York San Francisco par le cap Horn.

Dans la plus pure tradition des voiliers classiques britanniques

Le Contessa 32 est un voilier purement britannique. On ne se laisse pas emporter par les sirènes decontessa 32 cabine la modernité comme cela. On construit des bateaux pour naviguer. Et avec élégance. La construction du voilier, en fibre de verre (coque et pont), est à toute épreuve. Le Contessa 32 est gréé en sloop. Si le gréement est typique de l’époque, avec un génois à fort recouvrement, le bateau se manœuvre aisément seul ou en équipage réduit.

A l’intérieur, les boiseries sont de très belles qualités. L’aménagement est assez classique. Une cabine avant pourra loger deux personnes quand le carré transformable accueillera deux autres équipiers. La table à carte est très vaste. Et derrière la table à carte, on retrouve une belle couchette de quart, dite cercueil.

Un bateau associé à l’histoire du Fastnet

contessa 32Le Contessa 32 est définitivement associé à l’histoire du Fastnet. L’édition 1979 connaîtra une tempête sans précédant. Dans des vents à plus de 60 nœuds, seul 86 bateaux sur plus de 300, passeront la ligne d’arrivé. On comptera 14 morts. ET le Contessa 32 sera le seul bateau de sa classe, sur 58, a passé la ligne d’arrivée. Ce fait d’arme fera énormément parler de lui. Depuis, son rapport de lest, sa largeur et son franc bord sont considérés comme un retour à une architecture raisonnée et une référence. Cependant, je ne suis pas persuadé que cela a duré longtemps.

Caractéristiques

Longueur HT9.75 m
Longueur de flotaison7.32 m
Largeur2.90 m
Tirant d’eau1.68 m
Surface de voiles52.2 m²
Déplacement4309 kg
Lest2042 kg
Ratio lest47,00%

En conclusion, si la construction a cessé en 1982, le chantier Jeremy Rogers, après avoir repris l’entreprise en faillite, propose à nouveau le Contessa 32, depuis 1996. Entre 1973 et 1990, une vingtaine d’unité ont été construite au canada. Bref, le bateau est une référence britannique, tout comme les Nicholson ou le Rustler 36. Plus de 750 unités ont été produites depuis 1970. Une association de propriétaire de Contessa32 organise des rassemblements et est très active.



1 Commentaire

Laisser un commentaire