4 voiliers de 9 mètres, récents, pour échouer au plus près des côtes

Voici 4 voiliers de 9 mètres pouvant échouer partout, vous permettant de naviguer au plus près des côtes et de profiter des meilleurs mouillages, quelle que soit la marée.

Acheter un voilier de 9 mètres, c’est commencer à regarder vers l’horizon, à regarder des destinations un peu plus éloignées que notre propre bassin de navigation. Aller à la découverte de nos côtes, de nos îles, c’est surtout chercher à s’approcher au plus près des côtes, des criques et des baies. Et quand vous naviguez en Atlantique et en Manches, le tirant d’eau est important.

En effet, dans les zones ou les marées impactent les navigations et les escales, le type de lest de votre voilier est important. Profiter au mieux des escales, en famille, demande d’échouer son bateau, à chaque marée. Et pour ceux qui ne connaissent pas le plaisir de découvrir le sable, ou la vase sous votre coque, vous passez à côté d’un terrain de jeu que les enfants vont adorer, et les pêcheurs à pied aussi, d’ailleurs.

Pour échouer un voilier, le lest du bateau est donc important. L’idéal est bien évidemment le dériveur, mais ce n’est pas le seul. Le choix d’un biquille ou d’un quille relevable est aussi très pertinent.

L’autre avantage, d’échouer un bateau, est que de nombreux ports de plaisance proposent encore des mouillages, pour des bateaux jusqu’à 9 mètres, voire un peu plus, qui échouent à marée basse. Et ces bouées sont d’excellentes alternatives aux pontons. Elles sont moins chères, permettent d’économiser l’antifouling et d’hiverner le bateau à l’eau, l’hiver. Ce qui est important quand on navigue sur un voilier de 30 pieds, avec l’objectif de limiter les frais d’entretien du bateau.

Les chantiers européens ne proposent pas beaucoup de bateaux à voiles de 9 mètres. Et encore moins en version dériveur ou biquille. Il faut donc se tourner vers des voiliers d’occasion. Et si, dans les années 90, le choix était plus important, le marché de l’occasion propose quelques belles opportunités de voiliers récents, de moins de 10 ans. Voici 4 voiliers de 9 mètres, d’occasion récente, qui permettent d’échouer facilement.

Delphia 31, dans la pure tradition polonaise

Delphia 31

Le Delphia 31 était un des rares voiliers de cette taille proposé en version dériveur intégral ces dernières années. Et pour cause, il est polonais. Delphia Yachts et l’architecte Skrzat ont réussi à proposer un vrai croiseur familial pratique et facile. D’une longueur de 9.78m, ce voilier est capable de passer dans moins de 70cm d’eau. Le Delphia 31 est sans doute moins performant que la moyenne, mais la qualité est bien là et le bateau bien pensé pour la croisière.

Fiche technique Delphia 31 :

plan delphia 31
  • Longueur : 9,78m
  • Largeur : 3,40m
  • Tirant d’eau : 0,65.1,85m
  • Poids : 4680kg
  • Lest : 1650kg
  • Voilure : 46m²
  • Catégorie : B

Feeling 32, le dériveur intégral star

feeling 32

Le Feeling 32 est le plus ancien de la sélection, sorti en 1999. Ce voilier de 9.95m est aussi le plus grand. Ce plan Joubert est une des star du chantier Feeling de l’époque. Il a été construit à plus de 110 exemplaires. Il est, tout comme le Delphia 31, proposé en dériveur intégral, marque de fabrique du chantier. Si il peut sembler un peu dépassé aujourd’hui (cockpit fermé, espace un peu restreint à l’intérieur), voilà une valeur sûre. Un bateau pour la belle croisière.

Fiche technique Feeling 32 :

  • Longueur : 9,68m
  • Largeur : 3,42m
  • Tirant d’eau : 0,65/1,90m
  • Poids : 4100kg
  • Lest : 1275Kg
  • Voilure : 51m²
  • Catégorie : B

Biloup 90, la référence des biquilles

Le chantier Wrighton Bi-Loup a de nouveau repris son activité, après avoir déposé le bilan. Aujourd’hui, il ne propose qu’un seul bateau, le Wrighton 36. Mais, il y a quelques années, il proposait le Biloup 90, un biquille confortable, éprouvé et bien construit. Alors oui, ce n’est sans doute pas le rapide, non, il n’a pas de bouchains, mais ce 4×4 des mers emmènera une famille loin, partout et dans le confort, par tous les temps. A noter, son carré dinette, trop rare à mon goût et pourtant tellement plus pratique, et son roof panoramique. Le niveau de finition du bateau peut varier car le Biloup 90 était proposé à plusieurs stades de finitions. Le bateau est rare sur le marché de l’occasion.

Fiche technique Biloup 90:

  • Longueur : 9,30m
  • Largeur : 2,97m
  • Tirant d’eau : 1,10m
  • Poids : 4300kg
  • Voilure : 46m²
  • Lest 😕
  • Catégorie : B

Malango 9.99, la performance en quille relevable

malango 999

Le Malango 9.99 nous prouve, depuis 2009, qu’il est possible de naviguer vite, d’avoir des sensations sous voile tout en voulant profiter du mouillage en croisière. Julien MARIN est connu pour ses Class40. La passion de la régate et du travail bien fait de Denis BOURBIGOT ont fait le reste. Ce croiseur léger et bien pensé donnera beaucoup de plaisir et invite à aller découvrir toutes les criques possibles entre deux navigations fun. A noter l’emplacement pour l’annexe sous le cockpit. Ce dernier réduit un peu le volume intérieur, mais ce voilier est fait pour vivre à l’extérieur et profiter de la mer et des plaisirs de la voile. La production du bateau est suspendue actuellement, mais il est toujours au catalogue du chantier IDB Marine.

Fiche technique Malango 9.99:

  • Longueur : 9,99m
  • Largeur : 3,70m
  • Tirant d’eau : 1/2,70m
  • Poids : 3600kg
  • Lest : 1400kg
  • Voilure : 70m²
  • Catégorie :B

1 réflexion au sujet de « <strong>4 voiliers de 9 mètres, récents, pour échouer au plus près des côtes</strong> »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.