Feeling 346, un voilier de 10 mètres pensé pour la croisière

Le Feeling 346 est un voilier de croisière polyvalent du chantier Kirié. Ce croiseur de 10 mètres, dessiné par Gilles Vaton est un excellent bateau d’occasion pour la croisière familiale. Présentation d’un vrai coup de cœur.

Choisir un voilier d’occasion de 10 mètres, c’est étendre son rayon d’action. Avec un voilier de 34 pieds, on va plus vite, on a plus d’espace de vie et on peut imaginer, plus facilement, des croisières semi-hauturières et découvrir plus de plans d’eau. Mais pour cela, il faut choisir le bon voilier, celui qui vous emmènera partout, en toute sécurité et avec un maximum de confort. Et bien ce voilier pourrait bien être le Feeling 346.

Le Feeling 346, à mon goût, coche beaucoup de cases. Ce voilier de croisière a été construit par un des meilleurs chantier français, Kirié. Et son architecte, Gilles Vaton est, à mon avis, un des architectes navales les plus doués et les plus novateurs.

Histoire du Feeling 346

L’histoire du Feeling 346 débute en 1987. Cette période est importante pour le chantier Kirié. Après avoir proposé, jusqu’au début des années 80, des voiliers fifty, avec succès, le chantier créé en 1912, choisi de se tourner vers les voiliers de course-croisière. Le chantier suit donc le même tournant que son concurrent Bénéteau. Et le succès est au rendez-vous, avec des bateaux comme le Feeling 920, le Feeling 1040 et le Feeling 1090, élu bateau de l’année en 1987.

Mais le chantier opte pour un nouveau tournant, cette année là. Après le rachat du chantier Kelt, et de plusieurs de ses plans dont le Kelt 8.50, Kirié change de philosophie. La gamme Feeling se tourne vers le voilier, plus polyvalents, plus orientés croisière familiale, sans oublier la performance, avec la mise en avant de bateaux bien organisés et en version dériveur intégral, qui deviendra sa marque de fabrique. C’est à ce moment-là qu’arrive le Feeling 346.

Pour dessiner son nouveau 34 pieds, le chantier se tourne vers Gilles VATON, qui a déjà dessiné le Kelt 8.50, devenu Feeling 29 et qui est à l’origine du feeling 286. Gilles VATON se différencie des autres architectes par des plans réellement novateurs et ingénieux.

Le résultat sera indéniablement une réussite avec 300 exemplaires produits, malgré une cohabitation avec le Feeling 1090. Il sera produit jusqu’en 1998.

Qualités marines du Feeling 346

Feeling 346 sous voiles

Le Feeling 346 a été proposé en deux versions : Quillard et dériveur intégral. Mais c’est bien cette dernière version qui a été la plus appréciée. Le Feeling 346 DI s’adapte, en effet, très bien à un programme de croisière familiale le long des côtes de la Manche et de la côte Atlantique. Il peut passer partout avec 96cm de tirant d’eau, dérive relevée.

Le Feeling 346 a un comportement très sain à toutes les allures, dans toutes les conditions de vent. Il lui faudra juste un peu d’air, quand même, pour avancer, vu le poids. La version quillard est logiquement plus performante. L’organisation du cockpit est étudiée pour que le bateau soit manœuvrable en équipage réduit, indispensable en croisière familiale. La circulation, sur le pont, est, elle aussi, sécurisante et bien optimisée.

Aménagements du Feeling 346

aménagements feeling 346

A l’intérieur, le bateau est digne des aménagements, toujours très réfléchi, de Gilles VATON. Le Feeling 346 propose 2 ou 3 cabines. Jusqu’ici, rien que du grand classique.

C’est surtout le carré qui est innovant et bien pensé. J’ai toujours trouvé que le carré central prenait beaucoup de place sur un voilier de 10 mètres. De plus, cela ne facilite pas la circulation vers l’avant.

Ici, le bateau propose un carré, en U déporté sur bâbord. La partie centrale de la banquette cachant, astucieusement, le puit de dérive. Face au carré, une cuisine américaine est prolongée, vers l’avant, par une large table à carte. Cela peut être surprenant, comme conception, mais aujourd’hui, l’électronique étant présent dans le cockpit, avoir une table loin de l’humidité est plutôt pas mal, je trouve. Ce carré déporté permet de passer très facilement vers la cabine avant et le cabinet de toilette.

Certains critiqueront, à raison, le perte de place dans le carré, mais dans les fait, nous sommes rarement à plus de 8 à l’intérieur d’un bateau.

L’avis de Merse&Bateaux

Feeling 346

Le Feeling 346 est un excellent voilier de 10 mètres d’occasion. Non seulement sa construction est de qualité, mais en plus nous avons une attirance toute particulière pour les plans de Gilles VATON. Le Feeling 346 est donc un bateau parfait pour découvrir notre littoral, voire plus, en famille.

Fiche technique Feeling 346

Longueur de la coque10.13 m
Longueur à la flottaison8.7 m
Largeur3.47 m
Tirant d’eau1.40 ou 1.70 ou 0.96/2.07 m
Poids4 000 kg
Lest1 600 kg
Tirant d’air14.5 m
Voilure66.6 m2
Grand voile24.6 m2
Génois42 m2
Catégorie1
Groupe HN19.5 – 20.5
Jauge10.87 Tx
MoteurIB 18 ou 28 Cv
MatériauPolyester
Cabines2 – 3
Couchettes5 – 7
Hauteur sous barrot9 m
Capacité d’eau220 L
Capacité carburant100 L

Vidéo Feeling 346

2 réflexions au sujet de “Feeling 346, un voilier de 10 mètres pensé pour la croisière”

  1. Bonjour ! Merci pour l’article !
    Une petite coquille s’est glissée dans la fiche technique. La hauteur sous barrot est de 1.90m et non 9m.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.