Entretenir son bateau seul ou avec un professionnel ?

L’entretien d’un bateau demande de nombreuses interventions. Quelles opérations peuvent être effectuées seul ou avec un professionnel du nautisme ?

L’entretien d’un bateau est tellement important que certains s’amusent à dire que nous passons plus de temps à l’entretenir qu’à naviguer. Ce n’est pas totalement faux. Dans le même temps, les travaux divers, sur un bateau à moteur ou un voilier, ont souvent un coût très élevé. Il est vrai que les matières premières et équipement sont plus onéreux que pour l’automobile, par exemple. L’environnement salin et la sécurité imposent des résistances et des qualités supérieures. Enfin, si certains préfèrent effectuer certains travaux seuls, d’autres vont préférer faire aveuglement confiance à un professionnel.

Dans certains cas, le gain de temps et/ou d’argent, en faisant de travaux soi-même, peut s’avérer de courte durée. A l’inverse, effectuer certaines tâches soi-même permet de connaitre son bateau et de pouvoir réagir seul en cas d’urgence. Toutes les réponses ci-dessous sont bien évidemment relatives. Faire intervenir un professionnel du nautisme dépendra toujours de votre niveau de connaissance et compétence, votre capacité à effectuer certaines opérations techniques.

Alors est-il préférable d’entretenir son bateau soi-même, ou avec un professionnel ? Voici quelques éléments de réponse suivant les postes envisagés.

La coque

L’entretien de la coque passe par plusieurs actions. Le carénage des œuvres vives peut aisément se faire seul, si vous en avez le temps. En connaissant les étapes du carénage, il vous suffira d’huile de coude. Cependant, si vous souhaitez aller plus loin, un professionnel pourra être de bon conseil. En effet, il arrive toujours un moment où un grattage de la coque, voire un sablage sera nécessaire. L’idée est d’enlever les différentes couches d’antifouling. Dans ce cas, l’appel à un professionnel est recommandé.

D’une part, vous aurez les conseils adéquats et la garantie d’un travail bien fait, au-delà d’une garantie juridique.

Le moteur

Le moteur est l’autre poste important de l’entretien d’un bateau. Au vu du prix d’un moteur In Board, il est impératif que le moteur de votre bateau soit bien entretenu afin de prolonger sa durée de vie au maximum…et de s’assurer des navigations sereines. Si la vidange et les changements de filtres sont à la portée de la plupart d’entre nous, certaines opérations demanderont un œil expert. En effet, il est fortement conseillé de laisser un véritable mécanicien mettre les mains dans le cambouis de votre moteur. Lui seul vous garantira une réparation fiable. On voit encore trop souvent des réparations rapides effectuées par le voisin de ponton, réparations aux conséquences parfois plus graves en navigation.

Le pont

Le pont d’un bateau ne demande pas un gros entretien. Nettoyer le pont, vérifier les joints divers est à la portée de tous, si on effectue le nécessaire dans les règles de l’art. Les petites réparations de stratifications sont assez simples à effectuer par tous les plaisanciers. Le remplacement des hublots nécessitera plus l’aide d’un technicien rompu à ce type d’opération. En effet, ce sont des pièces fragiles, peu souples et qui demandent une certaines expérience pour être mis en place.

L’accastillage

L’entretien de l’accastillage est lui assez simple. Un bon nettoyage à l’eau claire de tempe en temps et un peu de dégrippant en hiver et le tour est joué. Rappelez-vous, pour conserver une bonne longévité de votre accastillage, utilisez-le à bon escient. Une poulie doit être utilisée pour sa fonction première, et à la bonne dimension.

Le gréement

L’entretien du gréement demande l’intervention d’un professionnel. Si contrôler le gréement courant est assez simple, visuellement, le contrôle du gréement dormant demande un œil d’expert, de professionnel. Seul un spécialiste pourra vous informer de la nécessité de changer le gréement. Bien évidemment, l’état des câbles est un indicateur, mais l’état d’autres parties l’est autant. Faites vérifier l’étai, dans votre enrouleur, c’est lui qui travaille le plus. Enfin, un gréeur vous accompagnera dans le bon réglage du nouveau gréement, étape importante.

Les voiles

réparation voile

L’entretien des voiles passe surtout par une bonne utilisation. Pour conserver de belles voiles, il faut éviter de les faire faseye et de forcer dessus. Il faut s’en occuper, les rincer de temps en temps et de bien les ranger après utilisation ou en hiver. Cependant, les faire contrôler par un professionnel de temps en temps permet de repérer des coutures à refaire, de vérifier l’état du tissu.

L’électronique

Il reste l’électronique marine. Pour le coup, tant que tout marche, l’équipement de navigation ne demande pas trop d’entretien si ce n’est de respecter les normes d’utilisation du constructeur et d’éviter de bidouiller dedans. Si le matériel tombe en panne, deux solutions : L’équipement est sous garantie, vous ne touchez à rien et renvoyez la VHF ou le GPS au service SAV du distributeur. A l’inverse, si le matériel n’est plus sous garantie vous pouvez faire appel à un électronicien marine. Cependant, le coût de la réparation dépasse souvent le prix d’un matériel neuf. Espérons que les choses changent avec le temps, dans le cadre d’une consommation plus durable.

Pour résumer, une bonne partie de l’entretien d’un bateau peut se faire sois même. Dans le même temps, bricoler son bateau permet de mieux le connaitre. Cependant, faire appel à un professionnel reste important dans de nombreuses situations. Un œil expert et extérieur permet d’avoir un avis plus objectif des travaux à faire et seul ce dernier vous garantira un travail fiable et  bien fait. Et il faut bien le reconnaitre, certains travaux demandent l’analyse d’un spécialiste. Un plaisancier ne peut tout connaître.

2 réflexions au sujet de “Entretenir son bateau seul ou avec un professionnel ?”

  1. Bonjour,
    je me permets d’intervenir sur 2 points
    pour l’électronique de bord, pensez à mettre du WD40 sur les connexion des appareils pour cet automne pas de plastique sur les prises (risque important d’humidité et d’oxydation )
    Pour les VHF, nombre de plaisanciers qui ont une VHF mais une mauvaise antenne, de ce fait souvent trop de retour dans l’antenne et vous risquer de mettre en panne le PA de la VHF. a faire verifier par un spécialiste (à proscrire les SHIP, qui n’y connaissent rien ) un bon ensemble VHF+ antenne doit avoir sur le CH1/CH88 emission 20w retour Max 2w

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

ut odio suscipit velit, quis, facilisis